On ne l’entend pas beaucoup et il est plutôt discret. Le footballeur Yohan Cabaye, joueur de l’équipe de France et du PSG, déclare sa Foi catholique dans une interview au JDD: “Plus je mûris, plus ma foi grandit. Aujourd’hui, je ne peux plus faire sans. Je prie chez moi matin, midi, soir. Je lis aussi des ouvrages pour développer ma foi. Même s’il y a des choses trop intelligentes pour nous, c’est bien d’acquérir certaines bases.” Il revient aussi sur son passage préféré de l’Evangile qui est celui de la femme adultère sur le point d’être lapidée et qui est sauvée par Jésus: “Chacun fait des erreurs, le plus important est de pardonner.”

Au début de sa carrière et avant de s’imposer dans son club formateur de Lille, tout n’a pas toujours été facile mais Yohan Cabaye s’est accroché à la religion. En équipe de France, il reste discret même s’il ne cherche pas spécialement à se cacher: “Je lis dans le bus, dans l’avion. Mais je ne veux pas prier devant tout le monde au vestiaire, ou alors très discrètement, plutôt dans ma chambre.” D’ailleurs, il se rend à l’église dès qu’il peut.

Footballeur discret au comportement irréprochable, c’est en cohérence avec sa foi et cela tient en deux mots: “Respect et humilité”. Ce n’est pas la première fois qu’il parle de sa foi catholique. Le 21 avril 2013, lors des conférences du centenaire du diocèse de Lille, il était venu parler de sa foi et de son métier dans la cathédrale de Lille avec deux prêtres devant une assistance de 300 personnes. Il avait avoué le rôle fondamental de sa grand-mère: “À sa façon d’agir, de parler, de m’expliquer les choses, j’ai commencé à croire au Seigneur.” Joueur de Lille de 2004 à 2011, il signe ensuite à Newcastle en 2011 avant de revenir en France au PSG durant le mercato d’hiver de janvier 2014. Il a régulièrement été appelé en équipe de France des moins de 17 ans à l’équipe A depuis 2010.

Il n’est pas le seul dans l’équipe de France à avoir déclaré sa foi catholique. C’est le cas aussi de son meilleur ami, ancien coéquipier à Lille puis Newcastle et coéquipier en équipe de France, Matthieu Debuchy. Dans une interview, il avait répondu sans détour à la question s’il était catholique après avoir parlé de son tatouage chapelet: “Oui, et pratiquant, même si ce n’est pas évident pour moi d’aller régulièrement à l’église. Mais je prie tous les soirs pour les miens. Je crois profondément en Dieu, à ce qu’il peut apporter à ma famille. C’est ce que je demande dans mes prières.” Moins marqué, Olivier Giroud a aussi déclaré qu’il était catholique: “Je suis très croyant. Ma mère m’a initié à la religion et j’ai choisi de me faire baptiser catholique. A 21 ans, je me suis fait tatouer sur le bras droit un psaume tiré de la bible latine qui signifie : L’éternel est mon berger, je ne manquerai de rien. Ça m’apaise. En rentrant sur le terrain, je ne me signe pas mais je fais tout de même une petite prière.”

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

close
Pour recevoir MPI gratuitement chaque semaine !

16 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !