Le Français, tué au Yémen dans une fusillade dans le quartier diplomatique, était un ancien du 3ème RPIMA où il a servi de 1983 à 2003. Il s’était reconverti dans la sécurité privée. Il était l’un des militaires français les plus décorés mais aussi des plus respectés. Il s’était distingué au cours de très nombreuses missions en Bosnie, au Tchad, au Congo (RDC comme Brazzaville), au Gabon, en Irak, au Kosovo, au Liban ou encore à la Réunion ou Nouvelle-Calédonie. Depuis sa reconversion dans le privé, il a géré des équipes de sécurité dans de nombreux pays sensibles comme à Bangui, au Congo, en Guinée, au Mali, en Centrafrique, au Soudan ou encore, depuis mars 2014, au Yémen où il gérait une équipe de protection rapprochée.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

Revue 82 de Civitas

Vous l’attendiez avec impatience la voici maintenant en prévente !

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :