Le Front national (FN) a emprunté 9 millions d’euros à la First Czech Russian Bank (FCRB), une banque russe, a révélé Mediapart, samedi 22 novembre 2014. 

Interrogé par France info, le trésorier du parti, Wallerand de Saint-Just, s’est expliqué:

C’est une démarche très simple, plus aucune banque, française ou européenne,  notamment la nôtre depuis toujours ne veut nous prêter le moindre centime. Et ça surtout, il faut bien le dire après les turpitudes de l’uMP et du rejet du coût de la campagne présidentielle de M. Sarkozy; les deux choses ayant fait un mal fou aux partis politiques français, nous en subissons les contre-coups.

Moi, tout particulièrement j’ai pris contact par écrit avec un grand nombre de banques françaises et de banques européennes, j’ai eu quelques réponses, c’était toujours des réponses totalement négatives.

Donc, M. Schaffhauser qui est député européen nous a indiqué que je pouvais prendre contact avec cette banque russe, c’est ce que j’ai fait. J’ai eu un travail technique pendant quatre mois, parce qu’en plus ce sont des gens très minutieux, dirons-nous et j’ai obtenu mon prêt qui a commencé à être versé. C’est parfaitement normal et assez classique d’emprunter et c’est d’une régularité parfaite. J’aurais préféré une banque française, même une autre banque que la nôtre habituellement ou une banque européenne qui aurait été facile d’accès, notamment sur le plan du voyage et de la barrière de la langue.

Question: A quel usage est destiné ce prêt ?

Surtout au financement des campagnes électorales puisque nous sommes en pleine croissance , nous voyons arriver les prochaines échéances électorales d’ici les législatives de 2017 on a besoin de 30 ou 40 Millions d’Euros qui sont des chiffres parfaitement normaux, mais les magasins d’argent, c’est-à-dire les banques françaises et européennes nous sont fermées et maintenant c’est fini on ne peut plus emprunter, nous ne pouvons plus faire notre trésorerie.. La dernière fois j’ai réussi à emprunter 4 millions d’euros à la Société Générale pour l’élection présidentielle de Marine Le Pen. Cette fois-ci je suis sûr de ne pas pouvoir emprunter le moindre centime à une banque française.

A une semaine du congrès du parti à Lyon, le FN confirme qu’il a déjà perçu 2 millions d’euros de la Forst Czech Russian Bank, un prêt négocié avec un taux d’intérêt de 6 %, selon Mediapart et qui doit, d’après M. Wallerand de Saint-Just, permettre de « financer les campagnes électorales ».

En octobre,  Marine Le Pen, avait déjà regretté cette situation dans L’Obs. Interrogée à ce moment-là sur l’éventualité d’un emprunt russe, elle évoquait alors avoir « sollicité plusieurs établissements à l’étranger, aux Etats-Unis, en Espagne, et, oui, en Russie », disant attendre des réponses.

C’est le député européen Jean-Luc Schaffhauser, ancien haut fonctionnaire au parlement de Bruxelles, puis consultant pour Dassault Aviation, qui a aussi été observateur aux élections de la Novorossiya, qui a servi d’intermédiaire avec la banque et a donc permis qu’un accord soit trouvé. Selon Mediapart, cet emprunt est le révélateur de l’ampleur des réseaux que le parti d’extrême droite développe en Russie.

Emilie Defresne

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Les vaccins en question

Le livre choc de la biologiste Pamela Acker et préfacé par l’ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste des ARN messagers Alexandra Henrion-CAUDE.

Ce livre a été un énorme succès outre Atlantique. Aidez-nous à la diffuser !!!

%d blogueurs aiment cette page :