Le Général Delawarde sur l'inopérationnalité de l'armée française

Au cours de cet entretien, le général Delawarde dresse un état des lieux de l’armée française. Retenons cette comparaison révélatrice : en 1914, l’armée française comptait 1080 bataillons d’infanterie entraînés, avec chacun un millier d’hommes. Aujourd’hui, il en reste… vingt ! Et encore sont-ils disséminés sur la planète. Ce qui signifie pratiquement que si les politiciens va-t-en-guerre qui nous gouvernent voulaient entraîner la France dans une guerre absurde contre la Russie, l’armée française pourrait rassembler à peine environ 10 000 hommes.

Ni hommes ni matériel

Or, les conflits récents démontrent l’importance décisive de l’infanterie.

Quant au matériel, l’armée française a privilégié un matériel sophistiqué. Ce qui a deux conséquences : il est coûteux et fragile, donc l’armée en a peu et ce matériel tombe souvent en panne.

Selon le général Delawarde, l’armée française peut donc compter sur très peu d’avions ou d’hélicoptères de combat opérationnels.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Abonnez-vous à CARITAS !

Ça y est, le numéro 1 de la tout nouvelle revue Caritas est chez l’imprimeur et en prévente sur MCP.

Nous vous l’avions annoncé dans un précédent mailing : la naissance d’une toute nouvelle revue de qualité, Caritas, la revue du pays réel, et la parution prochaine de son premier numéro de 86 pages. Bonne nouvelle, : ce numéro 1 de Caritas qui consacre son dossier à la Lutte contre la haine anticatholique vient d’être envoyé à l’imprimerie et sera bientôt dans les librairies et les boites aux lettres des abonnés.

Militez,

En achetant le n°1 de CARITAS : Lutter contre la haine anticatholique

En s’abonnant à cette nouvelle revue : la revue CARITAS !