Espagne – Le 24 août 2018, le gouvernement socialo-maçonnique de Pedro Sanchez a signé un décret visant à exhumer avant la fin de l’année 2018 la dépouille du général Francisco Franco, Caudillo qui repose actuellement, avec Jose Antonio Primo de Rivera, Valle de los Caidos, mausolée monumental dédié aux combattants de la guerre civile (1936-1939).

La famille du général Franco a donc commencé à préparer le transfert du corps du défunt chef d’Etat vers la cathédrale de l’Almudena, à Madrid. La famille dispose d’une concession au sein de la cathédrale madrilène depuis 1987, et la fille du général Franco y repose déjà.

Ce n’était bien sûr pas prévu par le gouvernement gauchiste qui croyait, par son décret, effacer la trace visible du Caudillo. Or, si sa dépouille est transférée dans la cathédrale madrilène, celle-ci deviendra naturellement un lieu de pèlerinage pour tous les partisans du Caudillo.

Avec un incroyable culot, le gouvernement s’est adressé à la famille du général Franco pour lui demander d’être « raisonnable » et de revoir sa décision, bien évidemment sans succès. Le gouvernement gauchiste s’est ensuite adressé à l’Église pour qu’elle intervienne. Mais l’archevêque ne voyait pas d’inconvénient à ce que le général repose dans la crypte familiale de la cathédrale d’Almudena.

Rappelons que le général Franco était l’un des derniers grands chefs d’Etat catholiques du vingtième siècle.

A la fin de la guerre civile espagnole, le général Franco, à genoux, vient déposer son épée aux pieds de la Sainte Vierge, la remettant entre les mains de Mgr Isidro Goma.

Le général Franco reçoit le grand collier de la Milice de Jésus-Christ.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 commentaires

  1. Etienne says:

    Bien joué.
    Le gouvernement espagnol n’a plus qu’à confier son problème à l’imprévisible M. Bergoglio.

  2. Gauthier says:

    “La Cathédrale de l’Almudena est l’édifice religieux le plus important de Madrid.
    Le 15 juin 1993, elle a été consacrée par le Pape Jean Paul II,
    devenant la première cathédrale consacrée en dehors de Rome.”

    https://www.visitonsmadrid.com/cathedrale-almudena

    PS Olé !

    • Lire sans doute « la première cathédrale consacrée par un pape en dehors de Rome ».

  3. DUFIT THIERRY says:

    Durant la guerre civile espagnole les rouges fusillèrent prêtres et religieux (“pendre les curés avec les tripes des moines” comme ils disaient), incendièrent les églises, pillèrent les monastères.
    Le général Franco sauva l’Espagne et fut un chef d’Etat catholique exemplaire.
    Maintenant à la suite de Dignitatis Huamane de Vatican II il n’y a plus aucun chef d’Etat officiellement catholique. C’est le règne de l’impiété.

    • Gauvain says:

      “En Espagne et en 1936 (et même avant), l’horreur allait dépasser l’entendement et les Tchékas en sont la plus parfaite illustration.
      Longtemps les différents ministres d’Azaña, nommés en quelques heures, avaient hésité à distribuer les armes au peuple. Ils n’avaient pas tort ! Le pouvoir de la rue allait plonger l’Espagne dans l’horreur. Une véritable boucherie ! Dès le 19 juillet ces tchékas (appelées ainsi par référence à la commission extraordinaire du russe Félix Dzerjinski) étaient organisées et mises en place. La plupart d’entre elles sont infiltrées, tenues ou dirigées par des prisonniers de droit commun libérés par les républicains. Ces gens, et ceux qui vont s’y joindre, vont plonger l’Espagne dans l’horreur et la terreur : Ils vont dénoncer, perquisitionner, piller, voler, torturer, juger et tuer en toute impunité. Il n’y a pas d’état de droit. La droite est anéantie et se terre et le gouvernement de gauche, que l’on qualifie de gauche “bourgeoise”, n’a plus aucun pouvoir.
      Il n’y a plus de pouvoir ni de droite ni de gauche, mais celui d’une horde de criminels et de bandits qui disent chasser le “fasciste ” et débusquer “l’ennemi”. Il y a là, avec les prisonniers de droits communs libérés, des hommes et des femmes fanatisés, remplis de haine. Il y a des prostituées, des ouvriers du bâtiment, des cireurs de chaussures, des coiffeurs, des bouchers, mêmes quelques curés défroqués. Tous semblent avoir quelques revanches à prendre sur la société ou des comptes à régler. Ces bêtes fauves (Ce nom et adjectif ne sont pas appropriés parce que les bêtes fauves tuent pour se nourrir) étaient pourtant quelques jours auparavant des gens “ordinaires” qui ne se distinguaient en rien des autres. Ils sont devenus des criminels sadiques jouissant des souffrances et de la mort des autres. ”

      https://www.la-guerre-d-espagne.net/les-tchecas.htm

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

2350 récoltés 32.650 € manquants

2350 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 32.650 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !