Comme MPI l’avait annoncé, Civitas a réussi une belle opération en portant la cause du génocide vendéen jusqu’au Parlement Européen.

En effet, tout au long de la journée du jeudi 7 mars, le Conseil Scientifique de Civitas a organisé un colloque sur le thème “Vendée, le génocide oublié ?” au sein du Parlement Européen à Bruxelles.

Cette initiative inespérée a été rendue possible grâce à l’aide et au soutien que lui ont apportés le député européen Bruno Gollnisch et son collègue italien Mario Borghezio (Ligue) pour obtenir la salle et les accréditations nécessaires.

Après un mot d’accueil du député européen Mario Borghezio et un mot d’introduction du Professeur Hugues Petit, président du Conseil Scientifique de Civitas, le colloque a débuté par une intervention d’une heure et demi de l’historien Reynald Secher, considéré comme “le” grand spécialiste contemporain du génocide vendéen et qui a fait un extraordinaire travail de recherche dans les archives institutionnelles jusqu’à y découvrir les documents officiels ordonnant d’éradiquer tous les Vendéens, femmes, vieillards et enfants compris.

Ensuite, l’historienne Marion Sigaut a montré comment la République française a ordonné des massacres bien au-delà du territoire vendéen et elle s’est attardée sur les effroyables massacres de Lyon.

L’après-midi, c’est Xavier Moreau, directeur du centre d’analyses politico-stratégiques STRATPOL, qui a développé une remarquable comparaison entre le génocide vendéen et les crimes communistes, notamment la famine organisée de l’Ukraine.

Puis, c’est Jean Sirapian, directeur de la revue de géopolitique Europe & Orient, qui a dressé une comparaison entre le génocide vendéen et le génocide des Arméniens.

Après ces brillants exposés et un temps de questions/réponses, le film La Rébellion cachée réalisé par Daniel Rabourdin a été projeté, glaçant le sang de personnes qui découvraient ce jour-là l’existence de ce génocide vendéen.

La journée s’est terminée par quelques mots des organisateurs. Le député européen Mario Borghezio a insisté sur la nécessité d’organiser d’autres colloques avec le Conseil Scientifique de Civitas au Parlement Européen après les élections du mois de mai.

Le public était composé, outre des membres et invités du Conseil Scientifique de Civitas (parmi lesquels on pouvait reconnaître Anne Brassié, Stéphanie Bignon, Claude Meunier-Berthelot, Louis de Condé, Me Olivier Wyssa ou encore Dominique Tassot), de députés européens, d’assistants et de diplomates français, italiens, flamands, grecs et polonais.

Les vidéos des différentes interventions seront très prochainement en ligne sur Médias Presse Info.

Dimanche, Alain Escada était l’invité de Radio Courtoisie. Il a répondu aux questions au sujet de ce colloque, avant d’évoquer également les élections européennes et la Fête du Pays Réel.

Au passage, Alain Escada a rappelé que lorsque Daniel Rabourdin avait obtenu de projeter La Rébellion cachée à l’Assemblée nationale, pas un seul député n’avait jugé bon d’y assister !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. balaninu says:

    Je suis heureuse que ce thème ait été abordé !!! il y a tellement de silence sur ce génocide, car s’en est un : lorsque l’on veut éliminer tout ou partie d’un peuple parce que ses idées chrétiennes et politiques ne plaisent pas à certains, comment peut-on l’appeler sinon GENOCIDE ! voilà ce qu’a fait la révolution …. oui la république a été créée avec beaucoup de sang !!!
    Est-il besoin de le rappeler ? : Alors que la France s’était construite avec le Baptême de Clovis …. quelle différence !!!!

  2. Escada est un héros

  3. Députés tous complices says:

    Aucun député n’a voulu voir le film: c’est parfait. On saura qu’il n’y a pas à faire du cas par cas. La maçonnerie devant laquelle ils se prosternent tous sera bientôt interdite et abolie; à jamais.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

42 % 20.120 € manquants

14.880 € récoltés / 35.000 € nécessaires
Mis à jour le 04/03/2019

Il nous reste cependant 20.120 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !