Décidément le pape fait fort en ce moment. Le 20 décembre il s’est adressé à un groupe de collégiens du secondaire venu du lycée classique Pilo Abertelli de Rome. Il est facile de retrouver le texte officiel en italien sur internet (Dialogo del santo padre francesco con gli studenti). Il leur a expliqué tel quel qu’il ne fallait pas se servir de la parole pour essayer de convaincre des non-croyants, ignorant délibérément le « Allez, enseignez toutes les nations » (Matt. 28/16-20). Puis pour illustrer cette idée il attribua à Charlemagne des conversions forcées en prenant comme référence La Chanson de Roland dans laquelle pourtant il n’est nullement mentionné la moindre affirmation de cette nature. Cette légende se réfère à deux batailles l’une avec les Gascons puis avec les Sarrazins. Ce n’était guère le temps de la parole mais de l’action. La seule conversion forcée fut celle de la femme du traître Ganelon responsable de la mort de Roland.

Puis, à ce propos des conversions forcées, le pape François s’en prend à Alcuin, conseiller de Charlemagne et le créateur de notre écriture actuelle dite caroline. Les écrits divers et les lettres à Charlemagne sur la conversion des païens ont été rassemblés sous le titre Le Glaive et la Parole. L’ensemble a été écrit à partir de l’an 794. Mais précisément Alcuin réfute la vengeance notamment par la force en référence à la parole de Jésus lors de son arrestation au Jardin des oliviers où l’un de ceux qui se tenait là, tirant le glaive frappa l’esclave du Grand Prêtre. Jésus lui dit : « Remets ton glaive au fourreau ». Mais le mot de glaive a un tout autre sens notamment quand cet érudit écrit : « celui qui suit le glaive de la parole de Dieu » (gladio verbi Dei sectator) devient un « guerrier du Christ » (Christi miles).  Pour lui, le glaive, c’est le Verbum Dei la parole de Dieu, qui doit être l’idéal pastoral et aussi la prédication de Charlemagne qui l’interrogeait précisément sur cette question. Un bon chef d’État doit être un Rex Praedicator, un roi prêcheur.

Manifestement, le pape François n’est pas allé au-delà de la simple lecture du titre du recueil rédigé par Alcuin concernant les conversions et en plus s’est trompé sur son sens. Il eut été bien inspiré de se taire, mettant en pratique les conseils donnés aux collégiens. Simple question : si on ne convertit pas par la parole comme Jésus l’a demandé à ses disciples, quel moyen peut-on utiliser ? Peut-être le pape a-t-il pensé que ce devait être le cornet à piston ?

Jean-Pierre Dickès

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

10 commentaires

  1. Il n’y a rien d’étonnant à lire cela sur ce genre de personnage. Il n’est pas plus catholique qu’une vache , à la différence près qu’il détruit l’église.
    Et de là à dire que c’est notre Pape,…..
    Même un aveugle y voit clair sur la situation

  2. Cet homme là est le chef de l’église catholique !? Comment peut on en être le chef sans en être le vicaire du Christ et le successeur de st Pierre ?

  3. De toutes façons, pourquoi se convertir au christianisme, et pire encore, au catholicisme, quand toutes les religions se valent, y compris l’athéisme? Ô déesse Gaïa, pardonne nous nos offenses par l’entremise de Jésus et de Bouddha…

    • Non, ce qui est à la mode, c’est de se convertir à l’écologie intégrale ! Tout pour la gloire de la Terre Mère…

  4. Soupape says:

    A JP Dickes

    1 – “Vatican niouse” du 20 décembre 2019
    signale bien une visite improvisée du pape au lycée Pilo Albertelli

    MAIS “Vatican niouse” ne rapporte
    ni les propos du pape
    ni le résumé des propos que vous dénoncez

    2 – Par contre le site Vatican.va
    rapporte ce texte officiel en italien (et en portugais, mais pas en français)

    On le trouve en tapant :
    “vatican.va dialogo del santo padre Francesco con gli studenti”

    J’ai réussi à deviner et retrouver le passage litigieux :
    Il semble se trouver dans la 3ème réponse du pape,
    celle qui figure après les questions de 2 lycéens.

    MAIS je ne connais pas l’italien, et n’ai pas réussi à isoler les phrases litigieuses.
    Pouvez-vous recopier ces phrases en italien ?
    et nous les traduire en français ?

    Merci.

    3 – Comme vous le soulignez, nous devons “ENSEIGNER” toutes les Nations
    et non pas chercher … une “synthèse” mondialisée … de toutes les religions !

    Il serait bon de traduire aussi
    les propos où le pape … ne cesse de tout rapporter à l’Argentine … son pays d’origine !

  5. Jean-Pierre Dickes says:

    Mon cher Soupape vous n’avez pas bien lu mon texte en début. C’est exactement ce que je dis et que je vous rappelle ci-dessous concernant votre paragraphe 2)
    “Décidément le pape fait fort en ce moment. Le 20 décembre il s’est adressé à un groupe de collégiens du secondaire venu du lycée classique Pilo Abertelli de Rome. Il est facile de retrouver le texte officiel en italien sur internet (Dialogo del santo padre francesco con gli studenti).”

    • Soupape says:

      Effectivement. Avec mes excuses.

      Je n’avais pas compris que ce que vous appelez version “officielle”
      signifiait qu’il en existait une sur vatican.VA.

      Je n’avais pas non plus compris
      qu’un simple dialogue avec des lycéens,
      puisse faire l’objet d’une publication “officielle” sur vatican.va.

      C’est pourquoi je l’ai d’abord cherché sur vatican niouse.

    • sixtine says:

      J’ai bien trouvé le passage concernant la chanson de Roland, par contre Charlemagne n’est pas mentionné? ou alors de façon allusive? Par contre on a droit à tout le verbatim habituel des “droitdelhom”!
      J’ai halluciné lorsque vers la fin de la rencontre il demande aux enfants de prier pour lui et pour ceux qui sont athées de lui envoyer “de bonnes ondes”!!!!!!!

  6. Fauchille says:

    Vous semblez ignorer le témoignage par le silence , par les actes, par le martyr. Tel que défini par st Romuald et la théologie tant cartésienne que camaldolésienne. Évidemment, le ” allez enseigner” n’oppose nullement tel ou tel façon de proclamer la Conversion … métanoïste du Xt.
    Il y a qq années un prieur de chartreuse me disait: si notre silence ne leur parle pas ( il parlait de la société face au message du Xt) , toutes nos paroles resteront du vent.
    Il faut témoigner par tout l’être sans exclure ni ceci ni cela.

    • Soupape says:

      Qu’entendez-vous par “métanoïste” ?
      Ce mot semble introuvable sur internet .

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !