« Organiser la venue d’imams étrangers en France est une hérésie », a dénoncé l’ancienne secrétaire d’État sous Sarkozy, Jeannette Bougrab. Les mosquées françaises s’apprêtent en effet à recevoir, avec la bénédiction du gouvernement Macron, 300 imams algériens et marocains pour prêcher le ramadan qui commence aujourd’hui jeudi 17 mai.

« Alors que le ramadan commence autour du 15 mai, entre 250 et 300 » d’entre eux sont donc attendus en France, « tous sous visa d’un mois », a précisé une source proche du dossier. Ces psalmodieurs-récitateurs s’ajoutent aux 300 « imams détachés » en permanence par la Turquie (150 environ), l’Algérie (120) et le Maroc (une trentaine).

Cet appel à l’aide coranique étrangère s’inscrit dans le processus macronien d’enracinement d’un islam de France qui devrait être moins lié aux influences des pays musulmans, et ce soi-disant pour mieux lutter contre « l’islamisation et la radicalisation » ! Chercher la contradiction…

L’État assure que ce détachement est encadré, un visa de 30 jours est fourni, le passé de ces imams décortiqué, et leur prêche contrôlé. Place Beauvau assure que le séjour de ces imams ne fera courir aucun risque à la France. Pourtant le temps du ramadan permet aux religieux musulmans, ayant souvent la casquette de conférenciers, de toucher un maximum de fidèles. Et de prêcher la loi coranique…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :