On nous avait dit et répété à satiété qu’il faut « rester chez soi » pendant le confinement pour « sauver des vies », qu’il en va de la santé de tous, de l’humanité tout entière. Pour donner du poids à ce mot d’ordre salvateur, on pénalise et verbalise la petite vieille qui va faire un coucou à la fenêtre de son mari en maison de retraite, l’homme à cheval, l’acheteuse de coca… On nous avait dit que les administrations allaient tourner au ralenti, que les cabinets médicaux, les petites entreprises devaient fermer, que les opérations allaient être reportées, parce que il faut que le plus de personnes possibles restent chez soi, pour « sauver des vies », celle du voisin, de l’autre, de l’étranger et la sienne par extension.

Mais les guichets d’asile vont rouvrir. Parce qu’il est une population qui ne doit pas subir pas le confinement de la même manière que les Français, qui voient leurs démarches administratives ou opération retardée, leurs chantiers annulés, ce sont les demandeurs d’asile, c’est-à-dire les clandestins arrivés illégalement chez nous, sans carnet de santé.

Le tribunal administratif de Paris vient ainsi d’ordonner, mardi dernier, la reprise de l’enregistrement des demandes d’asile dans toutes les préfectures d’Île-de-France. Un flux de plusieurs centaines de dossiers par mois, avant la crise du Covid-19. Au début du confinement, la procédure avait été gelée. Le préfet de police de Paris, les préfets de Seine-Saint-Denis, des Hauts-de-Seine, du Val-de-Marne, de l’Essonne, des Yvelines, du Val-d’Oise et de la Seine-et-Marne ont cinq jours pour la rétablir.

Le tribunal ordonne aussi que l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofii) rouvre «sans délai» la plateforme téléphonique qui permet de prendre rendez-vous pour faire sa demande. Les magistrats avaient été saisis en référé, le 15 avril, par un collectif de demandeurs d’asile et d’associations, dont la Ligue des droits de l’Homme et Forum Réfugiés-Cosi, association qui gère des centres d’hébergement pour demandeurs d’asile.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

25 % 29 955 € manquants

10045 € récoltés / 40 000 € nécessaires – depuis le 15/10/2021
Compteur mis à jour le 30/11/2021

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Derrière ces fermetures arbitraires, il y a l’influence d’une commission gouvernementale dont nous parlerons plus tard.

Mais rien ne nous fera taire. Seulement, pour aller toucher nos compatriotes et faire connaitre MPI, il nous faut des moyens supplémentaires.

Médias Presse Info, ce sont plus de vingt-six mille articles déjà publiés à ce jour ! Les plus de 1200 vidéos seront bientôt disponibles sous peu sur une autre plateforme.

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :