Le Grand-Sacre d'Angers

Comme chaque année maintenant depuis dix ans, les rues de la cité angevine retentiront le 9 juin prochain des accords de la fanfare, et les pavés de la vieille ville seront jonchés de pétales.

Bruges et les Belges honorent le Saint Sang, Sainte Lucie est fêtée à Catane, la Corse toute entière se presse à Sartène pour le Catenacciu du Vendredi Saint, et Angers a son Grand Sacre ! Instituée dès le 11e siècle, la Fête-Dieu d’Angers, solennité majeure dans l’Eglise catholique, devenue au fil des ans le « Grand Sacre », rassemblait jusqu’en 1967 en un cortège grandiose les autorités civiles, militaires et religieuses de la cité. C’était l’occasion pour tous les corps de métiers de faire rayonner leur art, pour tous les ordres religieux, les institutions et les régiments de participer à un habile acte politique pour la cité, et pour la ville entière de parader en habits somptueux pour cette éclatante commémoration.

Initié par le pape Calixte II, le cortège suivait un ordre mis en place par le maire de la ville en 1513, et qui perdura jusqu’à la fin de l’Ancien Régime. Au 19e, la procession prend un aspect moins festif et plus religieux, accentué par la suppression des corporations, mais 10 à 15 000 personnes y participent encore après-guerre.

Une tradition qui renaît

Rejetée dans l’oubli après les troubles de 1968, mais s’adossant à plus de neuf siècles d’existence, la tradition du Grand Sacre est restaurée depuis 2013 par la Fraternité Saint Pie X, et retrouve peu à peu son lustre d’antan. Pour la dixième édition, le cortège s’ébranlera du parc saint Nicolas en direction du tertre saint Laurent ; clercs et laïcs, trompettes et cors, enfants de chœur en soutanelle et célébrant en chape d’apparat, sous un dais de velours et de broderies, petits pages jetant des pétales, jeunes filles en costume traditionnel, décors au sol en sable teint… cette année encore les catholiques angevins célèbreront la Fête-Dieu en grande pompe !

Emboîtant le pas aux milliers de pèlerins et de touristes, à la recherche des racines de l’Europe, le badaud étonné suivra peut-être, sur quelques mètres, la foule recueillie escortant le Saint Sacrement en réparation des hérésies passées et des outrages actuels. Angers sera pour un instant le théâtre de la confrontation du spectateur avec le mystère religieux.

Rassemblement Parc saint Nicolas à 15h45. Renseignements : FSSPX, Prieuré de Gastines, 02-41-74-12-78

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Abonnez-vous à CARITAS !

Ça y est, le numéro 1 de la tout nouvelle revue Caritas est en vente sur MCP.

Militez,

En achetant le n°1 de CARITAS : Lutter contre la haine anticatholique

En s’abonnant à cette nouvelle revue : la revue CARITAS !