Film cultissime, Retour vers le futur II qui se passe en partie en 2015 annonçait plusieurs réalisations : certaines non réalisées (voitures volantes, pizza déshydratées, promeneur de chien), d’autre oui (webcam), d’autre pas encore massivement commercialisées (blouson auto-séchant, chaussures Nike autolaçantes,) l’une accomplie (Chicago Cubs vainqueur des Séries Mondiales), l’autre définitivement irréalisable (Lady Diana reine d’Angleterre). Parmi les inventions marquantes figurait le hoverbord, un skate-board sans roues qui flotte au-dessus du sol, en version petite fille (celui que Marty McFly « réquisitionne » à une fillette) ou gros dur (le Pitbull que la petite fille garde ensuite).

Le hoverboard existe, mais ce n’est pas celui du film. Mais il a également son intérêt. Celui dont il est présentement question est électrique et roule au lieu de voler. Il en existe plusieurs types les « VTT », ceux qui se manient avec un guidon, les mono-roues ou monocycle électrique… Il existe des différences entre l’hoverboard et le gyropode. Ce dernier dispose d’une unique roue centrale. La personne qui va l’utiliser va mettre ses pieds de chaque côté de la roue pour pouvoir l’utiliser. Ensuite, il est plus compact, puisque c’est un objet vertical qui fait office de transporteur personnel.

Le site https://www.hoverboard-test.fr/gyropode/ permet de choisir le meilleur gyropode Pour choisir le plus adapté, il faut prendre en compte certains facteurs : qu’il soit doté d’une batterie de bonne qualité, Samsung si possible ; qu’il soit issu d’un constructeur dont la réputation n’est plus à faire, pour vous assurer d’avoir un appareil avec une bonne finition ; que la garantie du gyropode soit d’au moins de deux ans, ce qui est le minimum légal ; qu’il répondre aux normes en vigueur (RoHS, UE, etc) ; qu’il dispose d’une bonne stabilisation et un bon équilibre ; qu’il ait si possible une grande autonomie ; qu’il existe des pièces de rechange en cas de panne du gyropode, pour être certain de pouvoir avoir une réparation. Le site présente notamment les meilleurs modèles sur le marché, du moins cher (Ninebot – marque Segway – à 399 € au plus onéreux (l’Inmotion V8 à 1130,60 €).

Il donne également quelques précieux conseils pour acheter le sien : il est recommandé de choisir une marque reconnue pour sa qualité (Segway, Wegoboard, Ninebot, Moovway) afin de ne pas avoir de mauvaises surprises. Il est également déconseillé de faire l’achat sur des sites internet douteux proposant des prix très bas, vous risqueriez de vous retrouver avec un gyropode ne respectant pas les normes électriques et donc représentera un danger notamment au niveau de son moteur. Aussi, les batteries des gyropodes bas de gamme sont généralement de moins bonne qualité et cesseront de fonctionner plus rapidement. Il vaut mieux donc mettre un peu plus pour acheter un gyropode de qualité et ne pas avoir des soucis de service après-vente. Un gyropode proposé à un prix de 150 euros ou moins a de très fortes chances d’être bas de gamme, sans aucun contrôle qualité et de marque générique. Pour reconnaître les modèles de mauvaise qualité, il suffit de regarder ce qui est écrit sur le carton. S’il y a marqué « Smart Board Balancing » ou encore « Smart Wheel Balancing » alors il s’agit d’appellations génériques qui sont souvent synonymes d’être produit de piètre qualité. Il faut également prendre en compte le prix pour les accessoires comme un sac de transport, coque, casque de protection et autres.

Le gyropode n’étant pas donné, il est nécessaire de suivre certains conseils précieux : utiliser une housse de transport spéciale gyropode en cas de déplacements, éteindre l’engin après chaque utilisation pour éviter que la batterie se décharge, pour le nettoyage, utiliser des produits adaptés aux appareils électriques, ne jamais essayer de dépasser la vitesse maximale indiquée sur la fiche technique, ne pas dépasser le poids maximum indiqué, éviter autant que possible de faire tomber l’appareil.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !