Fossilisation, archaïsme, conservatisme déplacé… le père jésuite James Martin, célèbre pour son penchant gay-friendly et sa défense de fameux droits individuels des Lgbt s’est insurgé le 11 juin dernier dans les colonnes de l’hebdomadaire America de la Compagnie de Jésus contre le titre du récent document de la Congrégation vaticane pour l’Éducation catholique Homme et femme Il les créa.

Dans un article intitulé Ecouter les personnes Lgbt, une réponse au document sur la théorie du genre du Vatican, et en s’appuyant sur la novlangue arc-en-ciel qui invente arbitrairement des nouvelles identités sexuelles, Martin considère que la Congrégation est restée fossilisée dans une distinction « binaire sexuelle » et dans l’hétérosexualité comme unique orientation sexuelle bonne. Pour le jésuite, esprit abîmé par cette philosophie subjectiviste moderne qu’est la Phénoménologie (chaque chose a, à chaque fois, pour chaque homme une apparence différente), si quelque chose arrive, par le fait même qu’elle arrive, elle est donc moralement bonne. De manière significative, Martin écrit :

« Pour être un document profondément (même si c’est implicitement) enraciné dans la loi naturelle, il ignore ce que nous savons aujourd’hui du monde naturel, dans lequel nous voyons des hommes et des femmes attirés par le même sexe, des hommes et des femmes qui vivent toute une variété de sensations sexuelles au cours de la vie, et des hommes et des femmes qui, dans le domaine de la sexualité et parfois aussi du genre se placent par rapport à un continuum plutôt qu’à un point fixe. »

Le père Martin, tout à sa défense du style de vie contre-nature, dans une vision exclusivement naturaliste et physique, réduit l’homme à ses uniques pulsions sexuelles. Il ignore, ou fait semblant d’ignorer, qu’exactement ces mœurs ont toujours été décrites par le bon sens populaire et la tradition de l’Église catholique comme des mœurs contre-nature, c’est-à-dire désordonnées par rapport à l’ordre naturel créé par Dieu, et par rapport à la nature de l’homme, être matériel et spirituel possédant une âme et d’un corps, dans lequel est imprimé intrinsèquement sa fin dernière qui est de remonter à Dieu jusqu’à la béatitude. La grandeur de l’homme, dont Martin fait totalement abstraction, est de s’insérer dans cet ordre de l’Univers voulu par Dieu, c’est-à-dire faire ce pour quoi il a été créé : connaître et aimer Dieu. Toute réflexion morale doit s’inscrire dans cette dynamique métaphysique, cette recherche de Dieu qui nécessite le respect de l’ordre créé par Dieu ! 

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

11 commentaires

  1. sabinaki says:

    Il doit être aveuglé par son propre vice.

    • Miche says:

      Et on prend la peine d’écouter un tel ”TORDU” dont les idées viennent directement de ‘LENFER” !

  2. Etienne says:

    Ce gugus veut corriger les textes ? Quel génie !

  3. Soupape says:

    Ce révérend jésuite … a un petit problème !

    C’est que Jésus lui-même a répété : (Evangile de Matthieu au début du Chapitre 19)

    “Ainsi donc l’homme quittera son père et sa mère,
    pour s’attacher à sa femme,
    et les deux ne feront qu’une seule chair”

    Il faut donc faire beaucoup de contorsions
    pour prétendre
    qu’on pourrait être “pédéraste de naissance”.

    Bien sûr, quand, dans son enfance,
    on est balloté … entre plusieurs familles décomposées … et “recomposées”,
    il arrive que les mécanismes psychologiques soient perturbés.

    Mais la psychanalyse permet de sortir de tout cela, à condition de le vouloir.

    Et puis, il ne faut pas oublier la propagation du vice, causée par le vice lui-même …

    • Pierre Mary de Montamat says:

      Ah voilà notre sous-pape de la psychanalyse !!!
      J’ai un sujet de réflexion pour vous: «ceux qui se trompent en philosophie, se trompent en théologie» relevé ce jour sur un blog français d’Italie.
      Sans oublier une réflexion approfondie sur le volontarisme: le fameux ‘à condition de le vouloir’.
      Chaque commentaire est un vrai régal, cher sous-pape.

  4. Clergé conciliaire en folie, pervers, ayant perdu la Foi en même temps que la raison.
    Le fait que ce disciple de Satan ne soit pas sanctionné et continue d’enseigner de telles monstruosités prouve à quel point le clergé moderniste est tombé bas.
    St Pie X (un vrai saint lui contrairement aux papes conciliaires qui eux n’ont rien de saint) disait que le modernisme est « l’égout collecteur de toutes les hérésies ».
    Oui avec ce jésuite on est bien dans les égouts.

  5. proverbe 9/7 ,,les satanistes ,les possedés ,,laisser ca a Dieu ,il jugera .mais surtout pas leur parler ,,https://www.jw.org/fr/publications/bible/bi12/livres/proverbes/9/

    • MA Guillermont says:

      Bonjour Marco
      Comme tout ce qui se perpétue , le lien ci-dessus est partie de la … nouveauté …

      La traduction Française de la sainte Bible du Chanoine Crampon faite sur les textes originaux continue la tradition .
      L’auteur s’est révélé un théologien confirmé et un exégète averti .
      Cela mérite d’être retenu car l’oeuvre est de haute qualité et la critique fut unanime dans l’éloge .

      Bien à vous

  6. Saint Ignace, au secours!
    Tes fils sont devenus folle-dingues!

  7. Cadoudal says:

    Paul VI , 7 dec 1965

    ” la religion du Dieu qui s’ est fait homme s’est rencontrée avec une religion
    ” (car c’en est une) de l ‘homme qui se fait Dieu.”
    ” Qu’est-il arrivé ? un choc , une lutte , un anathème ?”
    ” cela pouvait arriver ; mais cela n’ a pas eu lieu .”
    ” Une sympathie sans bornes pour les hommes l’ a envahi tout entier.”
    ” …nous aussi plus que quiconque , nous avons le culte de l ‘homme.”

    “un courant d’ affection et d’ admiration a débordé du Concile sur ”
    le monde moderne
    l’ Église s’ est proclamée servante de l ‘humanité”
    le concile a tout ordonné à l ‘utilité de l ‘homme ”

    et c’est ainsi que Vatican II et ses clercs mènent le troupeau au bordel gay

  8. Tinatine says:

    C’ est carrément blasphématoire de toucher à la Genèse !
    Ce pauvre jésuite semble ignorer que les êtres humains sont différenciés sexuellement par la paire de chromosomes sexuels XX ou XY .