casseurs-loi-travail

Fidèle à lui-même, le quotidien Libération reste jour après jour un vecteur de la subversion. Ce vendredi 27 mai, il assure la promotion des casseurs anarcho-communistes.

Sur deux pleines pages, Libération donne la parole à un casseur et une casseuse, parité oblige. Le titre en caractères géants : “Il y a des moments où c’est intelligent d’aller tout péter“.

Dans ce cas-ci, ne cherchez pas de mise en garde, de commentaires sévères du journaliste, comme ce serait le cas s’il s’agissait d’une interview de nationalistes, avec un tiers de place pour des propos déformés et deux tiers pour des considérations journalistiques destinées à épouvanter le lecteur.

Non, dans ce cas-ci, les deux casseurs interrogés sont présentés avec respect comme des “militants” puis reçoivent carte blanche pour s’exprimer librement et vanter tranquillement le recours à la violence.

Ensuite, dans le même journal se trouve encore une page entière accordée à une tribune libre “d’intellectuels” (parmi lesquels le porte-parole du NPA, c’est dire le degré élevé d’érudition) intitulée “Casseurs” : renverser l’accusation et dont l’objet est de revendiquer l’abandon des charges contre les casseurs inculpés.

En bon français, ce qu’a publié Libération s’appelle de l’apologie de la violence d’extrême gauche. Mais cela ne surprendra pas grand monde.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :