Le cas du bateau Lifeline, bloqué en mer avec à son bord quelques 230 migrants, arrive à son terme : un accord européen a été trouvé entre huit pays. Pour Matteo Salvini c’est « un succès pour l’Italie ».

L’embarcation de l’ONG allemande Lifeline pour accoster au port de La Valette à Malte. Au terme d’un bras de fer, qui s’est conclu avec la victoire de l’Italie, est arrivée l’annonce du premier ministre maltais qui refusait de recevoir le bateau : « Le navire Lifeline aura l’autorisation dans la journée » a-t-il déclaré en assurant qu’après les soins nécessaires les migrants seront relocalisés dans huit pays de l’Union européenne qui ont accepté de les recevoir. Le bateau sera en revanche séquestré par Malte.

L’Italie, l’Espagne, la France, le Portugal, le Luxembourg, la Belgique et la Hollande accueilleront chacun une partie des clandestins du Lifeline. Le ministre allemand de l’Intérieur Horst Seehofer avait empêché Berlin d’accueillir un quota des migrants qui se trouvaient à bord du bateau allemand. La situation s’est débloquée à peine La Valette a décidé de séquestrer le bateau de l’ONG allemande pour lancer une enquête sur le comportement de ces derniers jours : « Le capitaine, a ajouté Muscat, a violé les lois internationales ».

Le ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini a ouvertement jubilé pour la résolution de l’énième crise en mer Méditerranée :

« Le bateau hors-la-loi Lifeline arrivera à Malte et là il sera bloqué pour vérification. Un autre succès du gouvernement italien : après des années de paroles, en un mois arrivent les faits. »

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :