Romain Bail, le maire d’Ouistreham, dans le Calvados, a interpellé l’État lors d’une conférence de presse à la suite d’une agression sexuelle commise sur une fillette de onze ans par un immigré clandestin mineur de 15 ans d’origine soudanaise.

Le maire d’Ouistreham a déclaré qu’il ne veut plus de migrants dans sa ville. Il a dénoncé le danger posé par les immigrés illégaux depuis plusieurs mois et appeler l’État à réagir.

L’agression avec “tentative d’atteinte sexuelle” sur une fillette de 11 ans, commise le lundi 11 septembre, près du Port, par un jeune migrant africain, est la goutte qui a fait déborder le vase.

Je suis inquiet car je n’ai vu, ces derniers jours, que monter la peur, et la psychose. Ce sujet des migrants anime quasiment toutes les discussions des Ouistrehamais à tout niveau et à tout moment. Je sens bien qu’il y’a une volonté pour certains de se dire que si la réponse ne vient pas de l’Etat, elle viendra peut-être d’eux-mêmes.

J’espérais ne jamais atteindre ce point. Mais la situation m’oblige à tirer la sonnette d’alarme un peu plus fort auprès de l’État. Depuis un peu plus de deux mois le nombre de migrants n’a cessé d’augmenter à Ouistreham avec un changement clair de la population et d’attitude de cette population. (…) Et la question se pose de savoir quels sont les moyens mis en place par l’Etat pour y répondre.”

La politique d’un maire qui défend sa ville c’est avant tout de faire en sorte que l’on ne soit pas un nouveau Sangatte, ni Calais.”

Et que croyez-vous qu’il est advenu de l’immigré soudanais agresseur sexuel ? Il a simplement été confié au conseil départemental et à l’association France terre d’asile.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :