Maroc – RFI Afrique signale de nouvelles mesures restrictives prises par le gouvernement marocain à l’égard de l’immigration subsaharienne. Ainsi, les ressortissants du Mali, de Guinée et du Congo-Brazzaville doivent désormais obtenir une « autorisation de voyage électronique » quatre jours avant leur départ. La démarche se fait via internet.

Le ministère marocain des Affaires étrangères qu’il s’agit d’une phase d’expérimentation concernant ces trois pays. En fonction des résultats, la mesure pourrait être étendue aux ressortissants d’autres pays africains.

Le but de la mesure est de connaître les motifs de voyage des ressortissants de ces pays africains, dans un contexte qui fait du Maroc l’une des portes d’entrée principale de l’immigration clandestine vers l’Europe.

La police marocaine a déjà encadré des milliers de déplacements forcés d’immigrés subsahariens du nord vers le sud du royaume. Au cours de cette année 2018, 1.900 embarcations destinées à l’immigration clandestine ont déjà été saisies.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

45 % 19.170 € manquants

15.830 € récoltés / 35.000 € nécessaires
Mis à jour le 26/03/2019

Il nous reste cependant 19.170 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !