Le ministre des Affaires étrangères hongrois s’oppose à la décision du nouveau gouvernement italien de rouvrir les ports aux bateaux des ONG ayant à bord des multitudes de « migrants ».

« Il n’y a pas d’immigrés illégaux en Hongrie, nous les avons arrêtés. Et en faisant ainsi nous avons arrêté un fardeau aux autres pays européens » a expliqué Peter Szijjarto au quotidien italien La Stampa. Avec Salvini, « l’Italie avait réussi, en fermant les ports, à en faire de même en Méditerranée. Ensuite malheureusement, le gouvernement a changé. Et avec lui, la position [de l’Italie sur cette question des ports fermés, ndlr], et cela me déplaît » ajoute ce fidèle d’Orban. Peter Szijjarto estime en outre que l’actuel exécutif italien de centre-gauche, jaune-rouge, a fait un choix « déplorable et dangereux » en rouvrant les ports.

En effet, explique-t-il, l’Italie de cette manière envoie un signal dangereux aux migrants, en les invitant presque à « se mettre en route pour l’Europe » et favorise ainsi le trafic d’êtres humains. Szijjarto regrette Salvini qui, quand il était ministre de l’Intérieur «  a subi de grandes pressions, a pris des décisions importantes sur l’immigration et a ainsi contribué à donner plus de sécurité à l’Europe ». Salvini a aussi démontré « que l’immigration illégale peut être arrêtée. C’est un mensonge de dire que contenir les flux est impossible et qu’il faut raisonner sur la redistribution. Salvini a démontré que, s’il y a la volonté de bloquer les débarquements, on peut y arriver. »

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La vérité à la France

La France est arrivée à un moment solennel où il est nécessaire de lui dire la vérité. Si elle peut l’entendre, elle refera ses forces presque épuisées, elle reprendra une marche sûre, véritablement et solidement progressive; si elle ne peut pas l’entendre, elle marchera à une ruine certaine, à un abaissement dont elle ne se relèvera jamais.

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :