Situé en pleine Provence près de Digne-les-Bains et surplombant la vallée, le monastère Notre-Dame de Ganagobie est une abbaye bénédictine française, fondée au Xème siècle. Encore aujourd’hui, les pierres de cette abbaye millénaire résonnent du chant des moines et de leur travail manuel. A mi-chemin entre la production monastique et l’artisanat local près de l’abbaye, les moines sont connus pour les produits d’hygiène qu’ils vendent. Aujourd’hui, Divine Box vous emmène visiter ce monastère, du début de son histoire jusqu’à aujourd’hui !

L’abbaye de Ganagobie est située en Provence © Divine Box

Des origines lointaines

Allez hop, on remonte au Ier siècle avant Jésus-Christ ! Ganagobie était un lieu de passage de la Via Domitia (voie domitienne) qui reliait Rome à l’Espagne. Cette route était considérée comme la plus courte et la plus sûre. Au Xème siècle, l’évêque de Sisteron, Jean II, décide de créer un monastère qui est donné en 965 à l’abbaye de Cluny. Une petite quinzaine de moines habite alors les lieux jusqu’au XIVème siècle, période à laquelle le monastère est abandonné et tombe en ruines. À la Révolution, en 1794, le chœur et les transepts de l’église sont démolis à la masse. Et après un court retour en 1891, les moines doivent s’exiler en Italie en 1901. Triste sort…

Ce n’est finalement qu’en 1992 que la communauté de bénédictins de l’abbaye d’Hautecombe quitte ladite abbaye, devenue attraction touristique du lac du Bourget. Les moines viennent donc s’installer à Ganagobie pour y trouver un calme plus propice à la vie de prière et de travail (notamment en vendant des produits monastiques, on en reparlera un peu plus tard…)

L’histoire de la mosaïque

Au moment des travaux en 1893, entre la Révolution et les lois anticléricales début XXe,, grande surprise : on découvre une gigantesque mosaïque jusque-là oubliée ! Enfouie depuis la destruction de l’église à la Révolution, elle s’étale en effet sur une surface de 82m2. Fort heureusement, 72m2 sont récupérés quasiment intacts et Pierre Trutbert, l’auteur de cet ouvrage titanesque, est identifié par une inscription latine le mentionnant. Ouf, nous sommes sauvés !

En 1975, la mosaïque est démontée pour être entièrement restaurée à Périgueux. L’incroyable œuvre d’art révèle un univers où la réalité rencontre la mythologie. On y découvre alors des chevaliers qui affrontent des créatures dans un imaginaire monstrueux. Quelques références chrétiennes sont aussi visibles comme saint Georges tuant le dragon, allégorie de la victoire du bien sur le mal.

La mosaïque représente saint Georges terrassant le dragon ©Divine Box

Dans le domaine artistique, les moines de Ganagobie ont une sensibilité particulière ! En plus de la mosaïque dont on vient de parler, deux choses à retenir :
– Depuis 2006, brillent dans l’église abbatiale des vitraux très colorés, issus du travail du Père Kim En Joong, moine dominicain sud-coréen. Cela permet d’honorer les temps anciens où, selon des fouilles réalisées en 1960, brillaient en effet de beaux vitraux à Ganagobie !
– Les moines ont une bibliothèque : creusée à même la roche, elle contient plus de 100 000 ! Petit détail technologique rassurant : tout a été numérisé… Ouf !

Et aujourd’hui ?

La communauté compte aujourd’hui quatorze moines bénédictins, qui prient et travaillent selon la règle de saint Benoît. Les moines rythment leur journée par des temps de prière et des travaux manuels. L’artisanat monastique s’est donc lancé sur place grâce à un frère ingénieur chimiste, en 1950, qui a créé un petit atelier pour fabriquer de l’eau de toilette. Aujourd’hui, les frères ne sont plus engagés physiquement dans la production mais ils contrôlent encore les formules et la qualité, et confient la fabrication à de petits artisans locaux à proximité de l’abbaye ! Parmi ces produits, on trouve le baume du pèlerin connu pour ses bienfaits apaisants pour les pieds fatigués ou encore la crème hydratante pour les mains. Des incontournables dans le paysage monastique…

Le travail artisanal d’un moine ©Divine Box

Et pour découvrir les produits de l’abbaye de Ganagobie ?

Le mieux, bien sûr, est d’aller directement à l’abbaye, et en profiter pour faire un petit coucou aux moines : Abbaye Notre-Dame de Ganagobie, Le Prieuré, 04310 Ganagobie.
Sinon, vous pouvez cliquer ici pour acheter en ligne les produits du monastère de Ganagobie.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 30.000 € pour 2021

btn_donateCC_LG

47 % 15 795 € manquants

14 205 € récoltés / 30 000 € nécessaires – depuis le 01/10/2020

 

Votre générosité nous a permis de boucler l’année 2020, nous avons besoin de votre aide pour l’année 2021 afin de continuer à donner à un maximum de nos contemporains une réinformation gratuite et variée et sans aucune concession.

Médias Presse Info, ce sont plus de vingt-six mille articles déjà publiés à ce jour ! Médias Presse Info, ce sont aussi 1194 vidéos et plus de 43.600 abonnés à sa chaîne YouTube (près de sept mille de plus en un an !).

Tout cela en accès gratuit.

Cliquer ici pour lire l’appel de MPI et connaitre les détails de nos besoins.

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :