A Marrakech, l’accord de l’ONU sur le « droit à migrer » a été approuvé par 160 pays sur 193. Sans les États-Unis, sans l’Italie, sans quelques autres pays qui ont refusé d’adhérer à ce Pacte Mondial sur les migrations ou ont décidé de congeler leur décision pour l’instant.

Si étaient présents les représentants de 160 États, il manquait ceux des nations les plus importantes. Les États-Unis s’étaient retirés des tractives dès l’an dernier définissant ce Pacte « un effort des Nations-Unies pour faire avancer la gouvernance globale aux dépends du droit souverain des États ». L’adieu de Trump a ouvert une porte dans laquelle se sont engouffrés d’autres pays : l’Australie, la République Tchèque, la République Dominicaine, la Hongrie, la Lettonie, la Pologne, la Slovaquie. En Belgique c’est devenu un cas politique explosif obligeant le gouvernement à repousser sa décision. Parme les indécis, se trouvent également la Bulgarie, l’Estonie, Israël, la Slovénie, la Suisse. Et l’Italie où le Pacte est bloqué grâce à la forte résistance du ministre de l’Intérieur Matteo Salvini. Ce dernier a refusé de donner son soutien à un accord qui « peut imposer une immigration incontrôlée ».

Devant les 160 délégués des États présents à Marrakech, Antonio Guterres, le secrétaire général de l’ONU, a invité tout le monde à ne pas céder « à la peur ou à une fausse narration en matière d’immigration ». Le Pacte Mondial  sur les migrations est « une road-map, a-t-il dit, pour éviter souffrance et chaos» et il « ne viole pas la souveraineté des États et ne crée pas de nouveaux droits pour migrer mais rappelle le respect des droits humains ».

Ce discours, qui se veut apaisant dans le but, n’en doutons pas, de stopper des défections, aura des difficultés à convaincre les récalcitrants. Au contraire la situation sur le front des migrations mondiales ne peut que renforcer la volonté de le refuser des États opposés à ce Pacte Mondial. Pour l’instant la victoire des mondialistes-immigrationnistes n’est donc qu’en demi-teinte.

Le parcours pour l’adoption définitive de l’accord est encore long. Aussi tant qu’il ne sera pas ratifié pleinement, la lutte pour en démontrer toute la nocivité continue !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. Isabelle P says:

    Nocif comme toutes les décisions de Macron, prises à l’insu et au nom d’un peuple qu’il méprise, au point de le livrer à la barbarie, dont les organisateurs siègent déjà à l’Assemblée.
    Macron ! Migration !
    Pourquoi pas en Syrie.

  2. Alexandre Sanguedolce says:

    Sargentini était à Marrakech et a refusé de répondre aux média hongrois.

  3. Pierre Gouverneur says:

    Ce pacte mondial ne peut que favoriser les confrontations, en confortant les totalitarismes impérialistes de l’époque, celui des grands financiers insatiables qui déifient le matérialisme, et celui renaissant de l’idéologie islamique conquérante rétrograde ; tous les deux portent atteinte aux identités culturelles des peuples, pour mieux les soumettre afin d’assouvir, ainsi, leur suprématie diabolique mutuelle.
    Il est temps que les gilets de toutes les couleurs de l’arc en ciel, de tout pays, se manifestent en révélant le bon sens vers lequel doit, ou devrait salutairement, se diriger l’Humanité, si elle ne veut pas sombrer dans le pire vers lequel elle semble se diriger en suivant ces impérialistes ; un pire qui sera ou serait plus néfaste que la menace écologique dont sont grandement responsables les responsables d’échanges économiques planétaires à bas coups, qui appauvrissent, en outre, les uns, en les privant de travail, et qui exploitent les autres, tout en favorisant, ainsi, et surpopulation et immigration déstabilisantes, et naissance de nouvelles grandes puissances suprématistes, … ce qui ne peut qu’aboutir qu’à des confrontations désastreuses.
    Les Hommes de notre époque doivent réaliser l’importance cruciale, et du développement du respect de soi, des autres, impliquant celui de l’identité culturelle de chaque peuple et de leur libre autodétermination, donc du refus de toute forme d’ingérence imposée, et du respect de la Nature, riche de sa diversité. Sinon la destinée de l’Humanité sera celle de sa disparition, suivant, ainsi, celle des espèces animales grandement amorcée …
    Les citoyens doivent réaliser que la destinée ne saurait être confiée à des énarques soucieux de leur égo qui se mettent, ainsi, au service des totalitarismes actuels : le mondialisme financier qui favorise l’immigration et conforte, l’islamisme conquérant : deux idéologies qui engendrent la soumission, la robotisation, la déshumanisation, la disparition des peuples, ce qui peut aboutir à celle de l’Humanité.
    Nous sommes tous responsables du devenir de nos enfants. Libérons-nous des charlatans.
    Pierre Gouverneur

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !