Les maçons et leurs confrères, les mondialistes, les deux casquettes étant souvent sur la même tête, l’ont rêvé, le pape François le lance sous couvert d’organiser un Pacte éducatif mondial : le village global de la fraternité humaine, ce monde sans frontières, dans la pluralité des « valeurs » morales libérales et libertaires sous le sigle Lgbtqi+, multi-culturel dans l’uniformisation arc-en-ciel, multi-religieux avec le Dieu unique des religions cher à Jorge Maria Bergoglio.

Le Pape François lance le Pacte éducatif mondial «en vue d’une humanité plus fraternelle» : «Reconstruire le pacte éducatif mondial», tel est le thème de l’événement mondial qui se déroulera à Rome le 14 mai 2020, à destination des jeunes et de tous les acteurs du monde de l’éducation. Une initiative d’El papa argentin qui s’enracine dans l’Encyclique Laudato Si’ et le document signé entre lui et le Grand Imam d’Al-Azhar à Abu Dhabi, le 4 février dernier, la “Déclaration sur la fraternité humaine pour la paix dans le monde et la coexistence commune”. Et quand ces gens-là parlent d’« éducation globale », il faut entendre aussi, et surtout, une éducation dans le respect des droits à la diversité et à la non-discrimination, c’est-à-dire une acceptation des revendications et des mœurs lgbtqi.

News Va relate ainsi cette invitation :

« Le Pape François réitère son invitation «à dialoguer sur la façon dont nous construisons l’avenir de la planète et sur la nécessité d’investir les talents de chacun», en se concentrant sur le domaine de l’éducation.

Faire face à la perte de repères

Dans un message daté du 12 septembre, le Saint-Père souligne qu’il est «plus que jamais nécessaire d’unir nos efforts dans une vaste alliance éducative pour former des personnes mûres, capables de surmonter les morcellements et les oppositions, et recoudre le tissu des relations en vue d’une humanité plus fraternelle». Dans un monde changeant, où les crises se multiplient et les paradigmes du passé sont rejetés «sans discernement», «l’identité elle-même perd de la consistance et la structure psychologique se désintègre», alerte François, se référant à Laudato Si.

Le modèle d’un «village de l’éducation»

Dans ce contexte émerge la nécessité «de construire un “village de l’éducation” où on partage, dans la diversité, l’engagement à créer un réseau de relations humaines et ouvertes». Ce modèle éducatif proposé par le Pape se fonde sur un terrain «assaini des discriminations grâce à l’introduction de la fraternité», comme indiqué «dans le document (…) signé avec le Grand Imam d’Al-Azhar à Abou Dhabi, le 4 février dernier». Ce village promouvrait une «éducation qui sache être porteuse d’une alliance entre toutes les composantes de la personne: entre l’étude et la vie ; entre les générations ; entre les enseignants, les étudiants, les familles et la société civile selon leurs expressions intellectuelles, scientifiques, artistiques, sportives, politiques, entrepreneuriales et solidaires», précise le Saint-Père.

Des étapes à suivre

François explique ensuite que le «chemin commun du “village de l’éducation” doit franchir des étapes importantes». «D’abord, avoir le courage de placer la personne au centre», en signant un pacte «qui donne une âme aux processus éducatifs formels et informels» et s’inscrit dans un processus d’écologie intégrale. Puis il faut avoir le «courage d’investir les meilleures énergies avec créativité et responsabilité», en s’appuyant sur un large réseau de relations, «jusqu’à former un nouvel humanisme». Enfin, le Pape évoque le «courage de former des personnes disponibles pour servir la communauté», car le service «est un pilier de la culture de la rencontre».

Rendez-vous à Rome le 14 mai 2020

Mais la première étape concrète consistera en «un événement mondial, le 14 mai 2020, qui aura pour thème: “Reconstruire le pacte éducatif mondial”», indique le Souverain Pontife. François souhaite rencontrer ceux qui travaillent «dans le domaine de l’éducation à tous les niveaux des disciplines et de la recherche». Il invite aussi les jeunes à participer à cette rencontre qui se tiendra en Salle Paul VI, au Vatican. Plus largement, le Pape «lance un appel à des personnalités publiques qui occupent des postes de responsabilité au niveau mondial et qui ont à cœur l’avenir des nouvelles générations. J’ai confiance : elles accueilleront mon invitation», déclare-t-il. «Je vous invite à promouvoir ensemble et à mettre en œuvre, par le biais d’un pacte éducatif commun, ces dynamiques qui donnent un sens à l’histoire et la transforment de manière positive», écrit encore François à ses futurs hôtes. «Une série de séminaires thématiques, dans différentes institutions, accompagnera la préparation de cet événement».En conclusion de son message, le Pape enjoint à «regarder l’avenir avec espérance», à «cultiver ensemble le rêve d’un humanisme solidaire, répondant aux attentes de l’homme et au dessein de Dieu».

Sous nos yeux est rendue visible, et mise en place par la “nouvelle Eglise conciliaire” post-moderne, diplômée ès-humanitarisme mondialiste et solidaire, et bergoglienne,  cette triple révolution que Martin Peltier qualifie d’arc-en-ciel dans son magistral ouvrage La révolution arc-en-ciel en marche : l’arc-en-ciel des races et des couleurs, le drapeau de l’Afrique du Sud de Mandela, l’arc-en-ciel du vivre-ensemble hypocrite ; l’arc-en-ciel des genres et des préférences sexuelles, le drapeau LGBTQ, l’arc-en-ciel de la négation de la nature ; enfin l’arc-en-ciel du climat et de la biodiversité, le drapeau de Gaïa, l’arc-en-ciel du panthéisme idolâtre. C’est la convergence des révolutionnaires. Des révolutionnaires, toujours aussi messianistes que leurs prédécesseurs marxistes ou français, utopistes d’un monde nouveau pour un homme nouveau, zélateurs d’un Progrès humain et moral indéfini en marche et donnant sens à l’Histoire, et bonheur à l’humanité, bâtisseur d’un paradis sur terre, dont est Jorge Maria Bergoglio…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

La 4ème Fête du Pays Réel se déroulera sur deux jours, les samedi 28 et dimanche 29 mars 2020.
Achetez dès maintenant votre ticket d'entrée !
Gratuit pour les moins de 12 ans

11 commentaires

  1. Les 4’30” de l’appel du 14 mai sont terrifiantes. Chaque mot, chaque concept prononcés ici sont inspirés, mais certainement pas par l’Esprit Saint; tromperie, duperie, inversion. Bergoglio tombe le masque de façon claire. On ne peut plus rester neutre et lui accorder le bénéfice du doute. A partir de maintenant, l’Eglise va vraiment souffrir.

    • Tout à fait. Et si le Pape est rendu là, c’est qu’on lui a permis……nous avons ce que nous méritons….
      Il est trop tard pour revenir en arrière…….

  2. Quel infect traître! A côté de lui Judas n’était qu’un boy scout avide.

  3. Soupape says:

    1 – Judas … n’était rien à côté de lui …

    En effet l’Evangile de Matthieu … rapporte que
    Judas … reconnut son Péché … et rapporta au sanhédrin … ses 30 pièces …
    Puis il alla se pendre !

    2 – Mais dégringoglio … réussit le tour de force
    de trahir … tout en défendant en paroles … la bonne doctrine !

    En effet, quand le livre commun … à Benoît XVI et Sarah …. est sorti …

    dégringoglio faisait dire, par le Figaro,
    “qu’il préférait mourir, … plutôt que de renoncer … au célibat des prêtres”
    Tu parles !

    3 – APRES quoi, … des °.°tartuffes professionnels°.° … ont lancé le bruit …
    selon lequel Benoit XVI … se retirait du livre …

    Ce bruit … n’avait pour but … que de déconsidérer le livre !

    4 – En réalité, l’hypothèse du retrait de Benoit XVI … n’est PAS réaliste …
    Il suffit de lire le livre …
    pour se convaincre … de la manœuvre …

    On n’écrit PAS un texte comme celui-ci, … pour s’en retirer … 2 jours après sa parution …
    à moins de vouloir passer … pour un détraqué …

    En tout cas aujourd’hui même, … le livre se vend toujours, … sous les noms d’origine …

  4. alexderome says:

    Le seul arc en ciel que j’aime est celui du maillot de champion du monde de cyclisme sur route.

  5. Fauchille says:

    Arrêtez de lui donner du ” saint-père ” ou S. Pontife. Dit plutôt la Vipère ! Bergogliano est athée. Rome est un cloaque d’impuretés.
    Pour la gde prêtresse kto la philippine benoit XVI est sénile: comme lèche botte du dingobergo elle est gratinée la transgenre kto!

    • Dans l’apparition de la Salette en 1846, la Vierge a dit ” Rome perdra la Foi ”…….Tout s’accomplit et va s’accomplir.
      A nous de garder notre lampe remplie d’huile, tel les Vierges Sages.

  6. On peut se demander si le sinistre Bergoglio n’est pas un suppôt de l’Enfer envoyé par Satan pour détruire l’Eglise. Bergoglio continue l’œuvre entreprise par Jean XXIII, Paul VI et Jean-Paul II car malheureusement ce n’est pas Bergoglio qui a commencé à détruire l’Eglise. Que penser de papes qui nous parlent de “la religion de l’Homme qui se fait Dieu”, qui tentent de faire disparaître la messe traditionnelle, qui organisent des congrès des religions comme à Assise, qui baisent le Coran, qui promeuvent des cultes païens ou y collaborent, qui installent au Vatican même la statue d’hérésiarques notoires. Ces papes conciliaires ont contribué à ruiner la foi catholique.
    Certes Notre Seigneur a dit que les portes de l’Enfer ne prévaudront point mais cela ne signifie pas que l’Eglise ne connaitra pas de terribles épreuves.

  7. Au Vatican, ce n’est plus le témoignage de la foi ni le salut des âmes qui les préoccupent, mais l’instrumentalisation de l’institution Église à des fins exclusivement politiques.
    L’apostasie se situe à tous les niveaux!
    Ils n’ont pas réformé l’Église, ils l’ont transformée sans vergogne au mépris de tous les textes antérieurs tels que “Humanum genus” (Léon XIII 20 avril 1884) notamment.
    Dans quelle mesure cette hiérarchie est-elle légitime dès lors qu’elle a tourné le dos à des décisions antérieures infaillibles. Mais si nous avons été trompés pendant plus de vingt siècles, comment pouvons-nous faire confiance à des dirigeants qui se réclament d’une Église que dans les faits ils ont répudiée?
    Au funeste Concile Vatican II, les évêques ont détourné l’héritage sacré de l’Église et porté atteinte à la Majesté Divine au profit de la franc-maçonnerie et de ses oeuvres diaboliques et l’on voudrait nous faire accroire que ce brigandage a été insufflé et béni par “l’Esprit Saint qui aurait été complice de cette tentative éhontée de destruction”!
    “C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez” (Matthieu 12:33).

  8. Guillaume says:

    L’Antéchrist décrit par saint Pie X :
    https://image-media.gloria.tv/placidus/f/bv/ypc640zldbbbx43t7x9oskx9cx43t7x9oskxa.jpg

    “Si grande est l’audace et si grande la rage avec lesquelles on se rue partout à l’attaque de la religion, on bat en brèche les dogmes de la foi, on tend d’un effort obstiné à anéantir tout rapport de l’homme avec la Divinité ! En revanche, et c’est là, au dire du même apôtre, le caractère propre de l’Antéchrist, l’homme, avec une témérité sans nom, a usurpé la place du Créateur en s’élevant au-dessus de tout ce qui porte le nom de Dieu.

    C’est à tel point que, impuissant à éteindre complètement en soi la notion, de Dieu, il secoue cependant le joug de sa majesté, et se dédie à lui-même le monde visible en guise de temple, où il prétend recevoir les adorations de ses semblables. Il siège dans le temple de Dieu, où il se montre comme s’il était Dieu lui-même.”

    Saint Pie X – E supremi apostolatus (1903)

  9. Il faut remercier le ciel de lui voir tomber les masques les uns après les autres. Même les papolâtres commencent à avoir des sueurs froides. La sainte-nitouchePaul VI était plus perfide et malin pour faire passer la pilule et protestantiser l’Eglise. Maintenant, le dictateur-fou ne prend plus de pincettes, il doit se croire proche de la victoire. Son maître Lucifer ne lui a-t-il pas appris qu’il avait perdu?