pape-francois-malade-2-mpiSelon un sondage rendu public vendredi, le pape François est de plus en plus populaire auprès des Français: 89% d’entre eux ont une bonne opinion de lui, qu’ils soient catholiques ou non.

 «Les non catholiques sont proportionnellement aussi nombreux que les catholiques à en avoir une bonne opinion», souligne l’étude.

Des chiffres bien plus élevés pour François, jésuite, réputé proche des pauvres et plus ouvert sur la société que pour son prédécesseur, Benoît XVI, qui ne recueillait que 43% de bonnes opinions en décembre 2013.

Plus intéressant encore, ce sondage démontre que le pape argentin est encore plus apprécié par les Français de gauche (93%) que par ceux de droite (85%).

Serait-il apprécié non par la France Fille aînée de l’Eglise mais par la France des Lumières et de la Révolution qui prôna la déesse Raison ?

En effet, le pape François est maintenant connu pour son ultra-progressisme.

Voici une liste non exhaustive d’exemples :

·         N’a-t-il pas dit au retour des JMJ de Rio : « Si une personne est gay et cherche le Seigneur avec bonne volonté, qui suis-je pour la juger ? » sans rien ajouter pour condamner l’homosexualité en tant que péché

·         Son relativisme sur les notions de bien et de mal lors d’une interview à la Republica en date du 1er octobre 2013: « Tout être humain possède sa propre vision du Bien, mais aussi du Mal. Notre tâche est de l’inciter à suivre la voie tracée par ce qu’il estime être le Bien. »

·         L’accès à la communion pour les divorcés remariés ainsi que des personnes homosexuelles  qui sera très certainement « adopté » au prochain synode. Certains prélats trop ostensiblement conservateurs et refusant toute évolution ont d’ailleurs été écartés depuis le dernier synode. C’est le cas du Cardinal Raymond Burke.

·         La persécution mené contre les Franciscains de l’Immaculée qui célébrent la messe de Saint Pie V et ont un regard critique sur le Concile Vatican II.

·         Son dédain pour ce que le pape appelle le « vetus ordo » pour parler de la messe traditionnelle lors d’une interview à une revue jésuite en septembre 2013.

Sous la plume du journaliste Jean-Marie GUENOIS dans Le Figaro , nous apprenons que le nouveau souhait du pape est l’ordination d’hommes mariés. Il s’agirait d’hommes d’âges murs et à la foi confirmée à qui l’Eglise conférerait le sacerdoce.

« En octobre, le pape a encouragé Mgr Erwin KRAUTLER, un évêque brésilien d’origine autrichienne qui lui demandait l’autorisation d’avancer dans ce sens, à lui faire des propositions. … Cet évêque vient d’obtenir de la Conférence des évêques brésiliens la création d’une « commission d’études pour l’ordination d’hommes mariés ». Le projet est donc lancé. Rome n’aura plus qu’à autoriser ad experimentum quelques cas au Brésil. L’épiscopat allemand est également prêt pour cette « expérience ». Que veut donc François ? Un espagnol qui le connait particulièrement bien, puisqu’il est supérieur des Jésuites, le père Adolfo Nicolas, confirme que François ne conduit pas une réforme, mais une « révolution ». S’il va jusqu’au bout, « les conséquences de ces évolutions seraient d’une gravité inouïe », s’inquiète le cardinal italien Velasio De Paolis. »

C’est finalement peut-être ça, ce qui plait aux Français, un pape révolutionnaire…

Marcel Kivin

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :