Le Congrès Mondial de la Famille qui s’est tenu ces 29, 30 et 31 mars dans la ville de Vérone en Italie, sous l’égide des mouvements pro-vie et pro-famille, n’a pas séduit El papa argentin. A la différence d’activistes pro-Lgbt qui vont être reçus, vendredi prochain, en audience privée au Vatican…

Concernant le Congrès en défense de la famille traditionnelle, contre l’avortement, l’euthanasie et toutes les inversions, le pape François s’était limité à déclarer qu’il ne s’en était pas occupé, en ajoutant être d’accord sur « la substance » mais pas sur « les modalités ». Le cardinal secrétaire d’État Pietro Parolin avait fait une déclaration semblable. Ces paroles signaient une prise de distance du Vatican avec l’événement pro-famille et les associations organisatrices, auxquelles aucune audience privée avec l’actuel pontife romain est proposée.

Tout au contraire, dans l’agenda de l’ex-évêque de Buenos-Aires du temps est trouvé pour rencontrer ceux qui soutiennent l’équivalence des unions entre invertis et le mariage entre un homme et une femme. D’ailleurs la porte de Jorge Maria Bergoglio est toujours ouverte pour les clandestins, les protestants, les maçons, les avorteurs, les activistes gays, les athées, Luther, Mahomet et tutti quanti

Il existe un sûr moyen pour être reçu par le pape François et obtenir son attention et affection : appartenir à une des catégories qui détestent le christianisme, sa doctrine et sa morale ! Dis-moi qui tu aimes je te dirais qui tu es

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :