Les médias adulent le pape François, mais ce n’est pas le cas des catholiques, bien au contraire si on en croit les statistiques de fréquentation des audiences du mercredi publiées par les services du Vatican.

Extrait d’un article de La Porte Latine à ce sujet:

“En gros, la moyenne des participants par audience générale s’établit comme suit :

  • 2013 : 51 617 personnes ;
  • 2014 : 27 883 personnes (- 46 %) ;
  • 2015 : 14 818 (- 47,8 % par rapport à l’année précédente ; – 71,3 % par rapport à 2013).”

(…) en mars 2014, Jean-Marie Guenois écrivait dans Le Figaro :

“l’Etat de grâce toujours actif à l’extérieur de l’Eglise est donc beaucoup moins partagé dans le petit monde du Vatican, et dans certains milieux d’Eglise où monte une certaine perplexité même s’il n’est pas de bon ton d’émettre des critiques dans cette culture. Mais les sentences à répétition contre les fidèles des premiers rangs ou contre les prêtres un peu trop classiques pourraient finir par être contre-productives et décourager ce public qui se sent injustement caricaturé par le pape lui même. Les critiques acides du pape réveillent certes un catholicisme endormi mais elles peuvent parfois créer des clivages artificiels au sein de communautés entre les «vrais» chrétiens et les autres. Quand ce n’est pas les fidèles qui s’adressent à des prêtres totalement dédiés à leur mission pour leur faire à présent la leçon!”

Le constat est dramatiquement simple : François, coqueluche des médias mondialistes majoritairement anti-catholiques, semble avoir perdu rapidement chez les fidèles de base le bénéfice de l’état de grâce due à son élection inattendue. C’est ce que l’on peut déduire de l’article de Radio Vatican du 30 décembre 2015 que nous vous proposons ci-dessous et qui, malgré des tentatives de justification, titre ” Diminution du nombre de pèlerins à Rome en 2015“.

En tout cas, ce ne sont pas les doutes du Pélerin, du 1er janvier 2016, qui vont rassurer ceux qui, contre vents et marées, refusent toute critique de la gouvernance bergoglienne :

“Près d’un mois après son lancement par le pape, le Jubilé de la miséricorde est loin de drainer les foules attendues : si la presse parle même de flop, commerçants et volontaires attendent les beaux jours avec espoir. […] “Il est clair que ce n’est pas la folie que l’on nous prédisait“, soit 10 millions de personnes attendues par les autorités italiennes. Cette impression de visu est confirmée par les chiffres de fréquentation du Vatican, publiés mercredi par la préfecture de la Maison pontificale.”

Le Souverain Pontife, promu “pape des pauvres” par la presse, serait-il entrain de perdre le contact avec les catholiques dont il est le Chef Suprême ? N’est-il pas devenu, malgré lui, le symbole d’un humanitarisme où Notre Seigneur ne serait qu’une option de second rang ?

Il serait certainement insolite, et même très inquiétant, que le Souverain Pontife soit transformé en porte-parole onusien alors qu’il est, de fait et de droit, celui du Christ-Roi.”

 La Porte Latine 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

16 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :