[youtube http://www.youtube.com/watch?v=VlX_mVVH-Cc&w=560&h=315]

Scandale pour les catholiques, le représentant officiel de Jésus-Christ sur terre, le successeur de Saint-Pierre, le pape François prie dans un temple idolâtre devant le monde entier ainsi qu’en témoigne l’envoyé du Figaro: 

“le successeur de Benoît XVI, dans la même mosquée, a donc croisé très visiblement les doigts, incliné longuement la tête en fermant profondément les yeux, deux à trois minutes, pour prier à l’évidence . Et pour… signifier qu’il priait. Et ce en direction du mihrab, cette niche cernée de deux colonnes, qui indique la qibla, donc la direction de la ka’ba de la Mecque.

Jésus-Christ a donné mission avant de quitter la terre à ses apôtres: “Allez, par tout le monde; prêchez l’Evangile à toutes les créatures. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé; mais celui qui ne croira pas sera condamné.” Saint-Marc chap. 16

« Toute puissance m’a été donnée dans le ciel et sur la terre”, leur dit-Il,  “Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit ; et leur apprenant à observer toutes les choses que je vous ai recommandées. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »  Saint-Matthieu chap. 28.  

En quoi prier dans une mosquée avec un imam, tourné vers la Mecque, peut-il combattre l’Islamisme radical ? Qu’est-ce qui pourrait le mieux combattre une fausse religion que l’enseignement de la vraie religion ? Le témoignage de l’Evangile seul peut combattre l’islamisme. Les chrétiens du Moyen-Orient qui donnent leur vie pour rester fidèles au Christ apprécieront…   E.D.

__________________

Le pape François ose prier dans la Mosquée bleue d’Istanbul

Jean-Marie Guénois  Publié le 29/11/2014 à 12:59″

Au second jour de sa visite en Turquie, le pape François est allé plus loin que son prédécesseur Benoît XVI en priant ouvertement dans la mosquée bleue aux côtés du grand mufti.

De notre envoyé spécial à Istanbul.

Le pape François a explicitement prié, samedi matin, dans la mosquée bleue d’Istanbul aux côtés du grand muphti. C’est une première. Au même endroit, en 2006, Benoît XVI s’était simplement recueilli. Plutôt discrètement du reste. Au point de soulever une polémique. Certains estimant que le pape allemand avait alors «prié» dans la mosquée. D’autres non parce qu’un chrétien, à fortiori le pape, ne pouvait pas, avançaient-ils, prier ainsi dans un lieu de culte musulman. Prudent, le Vatican avait tranché pour le «recueillement» de Benoit XVI.

C’est sans doute pour éviter l’ambiguïté mais surtout par conviction profonde – François inscrit le «dialogue» avec les autres, et les autres religions, comme une priorité de son pontificat – que le successeur de Benoît XVI, dans la même mosquée, a donc croisé très visiblement les doigts, incliné longuement la tête en fermant profondément les yeux, deux à trois minutes, pour prier à l’évidence . Et pour… signifier qu’il priait. Et ce en direction du mihrab, cette niche cernée de deux colonnes, qui indique la qibla, donc la direction de la ka’ba de la Mecque.

Un geste fort en forme de message qui s’inscrit dans la ligne de ce voyage qui se veut une main tendue à l’islam pour combattre le «fondamentalisme», comme François l’a expliqué, vendredi, à Ankara, au premier jour de sa visite. Elle s’achèvera dimanche, où le pape assistera à la divine liturgie orthodoxe avec le Patriarche Bartholomé.

Quelques instants après cette prière spectaculaire, samedi matin, le Père Federico Lombardi, porte parole du Vatican, s’est empressé de préciser qu’il s’agissait, en fait, d’une «adoration silencieuse». Le Pape, selon Lombardi, ayant d’ailleurs confié à son hôte musulman, «nous devons adorer Dieu».

Cette étape à la mosquée, où aucun discours n’était prévu, devait être l’un des moments forts de son déplacement de trois jours en Turquie. Il le fut mais restera comme un geste fort du pape François. Car il aura osé là ce qu’aucun de ses prédécesseurs n’a jamais fait: prier ouvertement dans une mosquée à côté d’un dignitaire musulman.

Après la grande mosquée de Jérusalem en mai dernier, François visitait pour la seconde fois une mosquée en tant que Pape. Pour Benoît XVI ce fut à Istanbul en 2006. Mais c’est Jean-Paul II qui en 2001 à Damas qui entra pour la première fois comme pape dans la magnifique mosquée des Omeyades.

Source: le Figaro

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

14 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Les vaccins en question

Le livre choc de la biologiste Pamela Acker et préfacé par l’ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste des ARN messagers Alexandra Henrion-CAUDE.

Ce livre a été un énorme succès outre Atlantique. Aidez-nous à la diffuser !!!

%d blogueurs aiment cette page :