Une nouvelle preuve est donnée que l’Union européenne conspire contre la famille traditionnelle et les lois naturelles. Un euro-député de la Ligue italienne,  Simona Baldassarre, a proposé un amendement visant à interdire la pratique de la GPA à laquelle ont souvent recours les duos d’invertis. L’UE l’a rejeté.

Simona Baldassarre commente ainsi cette décision sur sa page Facebook :

« Je suis consternée par l’attitude du Parlement européen, qui a rejeté aujourd’hui mon amendement concernant les droits de l’homme qui condamnait la maternité de substitution comme une violation manifeste des droits de l’homme et de la dignité des femmes. De cette façon, il se fait complice d’un honteux business en expansion continue de près de 6 milliards de dollars par an, où les riches acheteurs exploitent les femmes des pays pauvres en marchandisant leur corps comme une nouvelle forme d’esclavage. Les enfants innocents arrachés aux mères deviennent un simple objet contractuel. »

Des mots qui font écho à ceux de la ministre de l’Agriculture italienne, Teresa Bellanova:

« Dans la bataille pour la liberté des femmes, contre la marchandisation, contre l’idée de pouvoir voir un simple but reproductif dans le corps féminin, je ne trouve aucune gêne à exprimer mon non catégorique à toute forme d ‘”utérus loué”. Je ne juge ni ne condamne le désir d’être mère ou père. Je dis que cela ne peut pas être à tous les prix si les coûts sont de cette nature. On ne peut pas continuer à travestir cette pratique en la comparant avec celle du don séculaire, lorsque le donateur est le sujet faible de la relation. Et j’ajouterai qu’une réforme radicale des lois régissant l’adoption et la garde ne peut plus être différée.”

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :