Permalien de l'image intégrée
Pal Sarkozy, le père de Nicolas, peintre néo-surréaliste, ne fait pas partie de la liste des indésirables, dressée par Moscou par mesure de rétorsion contre des listes du même ordre dressées par les Occidentaux. En effet, il expose pour la deuxième fois ses œuvres à Moscou. La première fois en 2011, ses peintures sont à l’Académie des arts du 1er au 20 septembre.

“L’exposition présente près de 70 œuvres de Pal Sarkozy dont ses collages et toiles récentes. Elles nous plongent dans l’univers de l’artiste et révèlent de nombreuses facettes de son talent apprécié dans de très nombreux pays”“Pal Sarkozy donne l’impression d’un homme exceptionnellement fort d’esprit, qui, malgré sa biographie mouvementée, vit à cent à l’heure. Même dans les moments difficiles de sa vie, il ne se résigne pas, en gardant sa vitalité unique et sa volonté de changer”, explique le site de l’Académie des arts de Moscou.

Né le 5 mai 1928 à Buda­pest en Hongrie, Pal Sarkozy est le père de Nico­las Sarkozy, ancien président de la Répu­blique française. Pál István Ern Sárközy de Nagy-Bócsa, alias Pal Sarkozy, est issu d’une famille bour­geoise. C’est en 1944 que la famille Sarkozy est expro­priée puis contrainte à l’exil par l’URSS. Pal Sarkozy s’en­gage alors dans la Légion étran­gère pour laquelle il offi­cie en Algé­rie. Déclaré inapte pour l’In­do­chine, il finit par être remer­cié en 1948 à Marseille. C’est à cette époque que son nom devient celui de Paul Sarkozy de Nagy-Bócsa. La France lui offre une nouvelle vie. Paul Sarkozy s’es­saie à la publi­cité et épouse, en 1950, une certaine Andrée Mallah [grecque séfarade, Ndlr] avec laquelle il a trois enfants : Guillaume, François et Nicolas. Séduc­teur et homme à femmes, Paul Sarkozy finit par quit­ter sa famille en 1959, et le couple divorce. Il se rema­rie alors avec Chris­tine de Ganay avec laquelle il a deux enfants : Caro­line et Olivier. Après un second divorce, Pal Sarkozy se rema­rie à deux autres reprises. Artiste peintre, le père de Nico­las Sarkozy colla­bore en 2004 avec Werner Hornung pour produire des pein­tures surréa­listes qui sont expo­sées à Madrid en 2008. (Source)
Pal Sarkozy est donc resté fort peu de temps dans la Légion, semble-t-il. Mais il en a retiré la nationalité française.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :