Syrie – Le père Jacques Mourad, qui a été retenu en otage par l’État islamique en Syrie pendant cinq mois, a été nommé nouvel archevêque syro-catholique de Homs. La Fondation pontificale Aide à l’Église en Détresse (AED) a exprimé sa joie de cette nomination.

«Pendant son supplice, le Père Jacques a continué à donner un ferme exemple des valeurs chrétiennes, en soutenant ses fidèles et en témoignant à ceux qui les persécutaient. Maintenant, en tant qu’évêque, il est dans une excellente position pour continuer à encourager les chrétiens à rester sur leur terre et à être fidèles à leurs croyances », déclare Regina Lynch, chef de projet de l’AED.

Pour de nombreux prêtres, être nommé évêque peut être une perspective terrifiante, mais il est difficile d’effrayer un homme qui a passé des mois enfermé dans une salle de bain sous des menaces quotidiennes et a même été soumis à un simulacre d’exécution pour avoir refusé de renoncer à sa foi.

Son enlèvement

Le père Jacques Mourad dirigeait le monastère de Mar Elian en Syrie en 2015, lorsque la région a été envahie par les djihadistes de l’État islamique. Les terroristes ont d’abord kidnappé le père Jacques et un postulant, avant de rassembler la quasi-totalité de la population chrétienne d’Al Qaryatayn, qu’il avait servie comme prêtre.

Les chrétiens ont été soumis à des tortures psychologiques et physiques, mais ils n’ont pas renoncé à leur foi. « Ils m’ont sermonné, m’ont menacé plusieurs fois de décapitation et m’ont soumis à un simulacre d’exécution pour avoir refusé de renoncer à ma foi. Dans ces moments, les paroles de Notre-Seigneur résonnaient en moi : « Ma grâce te suffit : la force se réalise dans la faiblesse ». Et dans cette situation, j’étais aussi heureux de pouvoir vivre concrètement les paroles du Christ de l’Évangile selon saint Matthieu : « Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent et priez pour ceux qui vous haïssent, ils vous persécutent et vous calomnient’ », expliquait le Père Jacques en 2017 aux participants de la Nuit des Témoins à Barcelone, un événement organisé par l’AED Espagne.

Le Père Jacques décide de s’évader et, une fois libéré, coordonne la fuite du reste de la communauté chrétienne. « J’ai demandé à un ami musulman s’il pouvait me mettre en sécurité avec sa moto. Nous sommes partis à travers le désert et miraculeusement rien ne s’est passé. »

Aujourd’hui, huit ans après cette épreuve, l’Église syro-catholique, à laquelle il appartient, l’a élu archevêque du diocèse de Homs, qui comprend le monastère Mar Elian et la communauté Al Qaryatayn.

L’archevêque élu Jacques Mourad est né à Alep (Syrie) en 1968. Il a terminé ses études au séminaire au Liban et est licencié en philosophie, théologie et liturgie. Il est prêtre depuis 1993 et ​​parle arabe, syriaque, français, anglais et italien.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :