L’ombre de Civitas plane encore avec efficacité sur le spectacle blasphématoire de Romeo Castellucci Sur le concept du visage du fils de Dieu. En 2011, Civitas s’opposait frontalement à cette provocation en manifestant à chaque séance de représentation de cette pièce de théâtre scatologique et sacrilège. A l’intérieur comme à l’extérieur des théâtres qui accueillaient ce spectacle, l’incessante mobilisation catholique avait surpris.

Et voilà que plusieurs années après, ce même spectacle était à nouveau programmé au Mans. La mobilisation catholique allait-elle reprendre.

Le préfet de la Sarthe a préféré ne pas prendre le risque de voir resurgir les militants de Civitas. Suite à un avis défavorable de la Direction départementale de la cohésion sociale, le préfet de la Sarthe a donc fait retirer une séquence de 12 minutes au cours de laquelle Romeo Castellucci fait monter sur scène des enfants pour caillasser le visage du Christ à coups de grenades factices.

 

Ce n’est pas le seul aspect blasphématoire de ce spectacle mais c’est déjà un pas important.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 90 000 € pour 2024

MPI fête ses 10 ans ! Continuez de nous aider !

MPI continue de subir les attaques du système, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup