Le Premier ministre grec « conservateur » propose un projet de loi autorisant le « mariage » homosexuel et l'adoption

Grâce à l’influence de l’Eglise orthodoxe, la Grèce avait jusqu’ici été préservée des lois détruisant la nature réelle du mariage. Mais le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis, que la presse qualifiait de conservateur, a déposé un projet de loi qui répond aux revendications du lobby LGBT.

Le projet de loi, qui doit être voté au parlement national la semaine prochaine et qui permettrait également aux duos homosexuels d’adopter des enfants (mais pas de recourir à la maternité de substitution), a provoqué une grande consternation au sein du parti de centre-droit Nouvelle Démocratie de Mitsotakis et parmi l’Église orthodoxe dont le métropolite Séraphin du Pirée avertit que « ceux qui votent pour elle ne peuvent pas rester membres de l’Église ».

Calcul carriériste

Reconnaître le « mariage » entre personnes de même sexe est une « question d’égalité », prétend Mitsotakis. Mais les analystes pensent que ses motivations réelles pourraient être guidées par un plan de carrière personnel. Conformer la loi grecque à la position déjà adoptée par 20 autres pays européens lui permettrait d’envisager un avenir professionnel au sein de l’Union européenne (UE) après l’expiration de son mandat de Premier ministre.

Reste à savoir si le projet de loi sera adopté. Environ un quart des députés de Nouvelle Démocratie s’opposent à cette mesure, et même si Mitsotakis compte sur le soutien des partis d’opposition de gauche, ils sont également divisés sur le sujet parmi les factions qu’ils représentent. Le parti Syriza n’a pas de position officielle à ce sujet, plusieurs dirigeants ayant jusqu’ici adopté des positions contraires, et le Parti communiste du KKE s’y oppose.

La Grèce reste parmi les pays de l’UE dont la majorité de la population est encore opposée au mariage homosexuel, avec la Pologne et la Hongrie, selon un sondage du Pew Research Center.

Ce n’est pas la première fois que le Premier ministre grec s’aligne sur la révolution mondialiste arc-en-ciel. Fin 2021, il avait rendu obligatoire la  « vaccination » contre le COVID-19 pour les Grecs âgés de 60 ans et plus, sous peine d’amendes.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 90 000 € pour 2024

MPI fête ses 10 ans ! Continuez de nous aider !

MPI continue de subir les attaques du système, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup