A rebours des volontés de contrôle des Etats via le développement et  l’impératif de l’Intelligence Artificielle dans tous les domaines de la vie quotidienne de leurs concitoyens, le président de Microsoft, connaisseur en la matière, prédit un avenir sombre si l’on continue sur cette lancée.

La vie pourrait devenir comme celle de George Orwell en 1984 d’ici trois ans si des lois ne sont pas introduites pour protéger le public de l’intelligence artificielle, a averti le président de Microsoft, Brad Smith.

Smith prédit que le type de société de surveillance de masse contrôlée décrite par Orwell dans son roman dystopique de 1949 « pourrait se concrétiser en 2024 » si l’on ne faisait rien pour freiner la propagation de l’intelligence Artificielle.

Il sera difficile pour les législateurs de rattraper les progrès rapides de l’intelligence artificielle et de la technologie de surveillance, a-t-il déclaré à BBC Panorama lors d’une spéciale explorant l’utilisation croissante de l’IA par la Chine pour surveiller ses citoyens.

Le président de Microsoft a déclaré :

« Si nous n’adoptons pas les lois qui protégeront le public à l’avenir, nous allons trouver la technologie en marche. »

« Au cours de l’épisode spécial, Panorama a découvert des preuves ‘’choquantes et effrayantes‘’ rapporte le Daily Mail montrant que la Chine utilise l’IA pour surveiller sa population, y compris une technologie qui prétend être capable de ‘’reconnaître les émotions‘’ et de déterminer la culpabilité. »

Le documentaire se base sur des preuves apportées par un ingénieur informatique. S’exprimant de manière anonyme parce qu’il craint pour sa sécurité, il a déclaré à Panorama qu’il avait aidé à installer le système dans les commissariats de police de la province du Xinjiang, qui abrite 12 millions de Ouïghours, principalement musulmans.

Il a déclaré :

« Nous avons placé la caméra de détection des émotions à trois mètres du sujet. C’est similaire à un détecteur de mensonge, mais il s’agit d’une technologie beaucoup plus avancée. Elle est utilisée pour confirmer le préjugé des autorités sans aucune preuve crédible. Le score informatique révèle que le suspect est dangereux, il doit donc être coupable de nombreux actes répréhensibles qui n’ont pas encore été avoués. »

L’IA conventionnelle utilise une entrée pour « enseigner » un algorithme sur un sujet particulier en lui fournissant d’énormes quantités d’informations. Elle peut donc être utilisée à des fins néfastes, comme c’est le cas en Chine où elle tente de déterminer la culpabilité des personnes interpellées par la police.

La Chine espère être le leader mondial du développement de l’intelligence artificielle d’ici 2030 et a remporté plus de brevets d’IA que les institutions américaines en 2019.

Pour Brad Smith il s’agit d’un exemple, visible dans le monde entier, d’intelligence artificielle rapprochant le monde réel de la science-fiction. Une technologie en marche qui se nourrit de la coronafolie ambiante…

Francesca de Villasmundo 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :