Avvenire, le très progressiste quotidien de la Conférence épiscopale italienne, qui travaille à dédouaner l’homosexualité, la communion aux divorcés-remariés, les modes contre-nature, tout ce qui en somme va contre la doctrine catholique et dans le sens du vent médiatique, a ouvert dernièrement ses colonnes à des dessins blasphématoires et sacrilèges qui paraissent tous les dimanches sous le titre Hello Jesus” de Sergio Staino !

« Depuis quelque temps écrit le blog italien Cooperatores Veritatis, le dessinateur communiste Staino est passé à Avvenire, (…) en maintenant et respectant, avec raison selon lui, sa nature athée. Et personne ne lui a demandé, comme cela aurait du être, de respecter tout au moins les Saints, et surtout Jésus-Christ… On pouvait quand même espérer et s’attendre à ce que Staino soit saisi par un léger et caché timor di Dio, ou tout au moins par le respect de la foi d’autrui… Et bien non ! »

Dans son édition du dimanche 25 février dernier, informe l’article, Avvenire a publié une bande-dessinée du dessinateur italien, qui se dit satirique, scandaleusement blasphématoire et sacrilège. Elle dépeint Jésus-Christ confronté à la vanité d’une sainte vaniteuse, Sainte Marie-Madeleine. L’illustration ne laisse guère de doutes quant à une relation maritale entre la Sainte et le Christ. Staino s’inspire des thèses caricaturales, sulfureuses et ignares véhiculées par le « Da Vinci Code », le roman blasphématoire de l’auteur américain et ésotérique Dan Brown.

Au-delà du trait de crayon vulgaire et des réparties qui n’ont d’humoristique que le nom, tout le dessin colporte une pensée hérétique : le Christ passe pour être simplement un homme, sans nature divine,  aux prises avec « sa » femme hystérique qui le gifle, parce que il est « condamné » par son Père « à toujours dire la vérité ».

Et cela avec l’aval du quotidien des évêques italiens Avvenire, devenu aussi blasphématoire que Charlie-Hebdo mais plus pernicieux que le journal satirique français ! Ce dernier n’a pas en effet vocation a été distribué dans les églises tandis qu‘Avvenire est diffusé dans les paroisses italiennes… Malheur donc à ces évêques par qui un si grand scandale arrive.

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :