Le rappeur noir Nick Conrad, qui se croit chanteur alors qu’il ne sait que baragouiner un sabir insipide mais violent, récidive dans la haine de la France dans son dernier clip.

Il faut dire que la justice de la France ne s’est pas montré bien sévère, c’est le moins que l’on puisse dire, avec le bonhomme qui éructe pourtant sa détestation des blancs dans ses chansons inécoutables. Alors que l’essayiste Alain Soral, en mars dernier, a été condamné à un an de prison ferme pour contestation de crime contre l’humanité et injure raciale à cause… d’un dessin qui parodiait une couverture de Charlie Hebdo, le rappeur Conrad ne fut condamné, en ce même mois de mars, qu’à une amende de 5 000 € avec sursis  pour sa vidéo raciste et ultra-violente “Pendez les Blancs”, qui avait suscité une vive polémique à l’automne dernier.

Voie libre donc pour relancer ses appels au meurtre des Français et des blancs avec un autre clip de la même teneur raciste que le précédent et au titre évocateur « Je baise la France, je brûle la France » et dans lequel on voit Conrad étrangler une blanche.

C’est ça les « chances » pour la France que nous vantent les mondialistes apatrides…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

9 commentaires

  1. Avec une balle dans la tête ,il fermera sa grande gueule de terroriste .
    Alors la république ,,qu’attendez vous pour le mettre aux fers (ou sur la roue ) ?

    • Isabelle P says:

      La république n’attend que ça, des petites raclures de chiottes dans son genre, pour nous faire la guerre… C’est pour ça qu’elle leur offre le gite et le couvert.
      Bientôt elle lâchera ses chiens. Pour l’instant elle les nourrit bien et ils s’entraînent… avec sa bénédiction.

  2. les juges “va falloir qu ils passent le permis pl ,,pour le jugement dernier vu le volume de leurs crimes ,,

  3. alexderome says:

    Et les soeurs 3… qu’en disent-elles ? Les féministes qui n’arrêtent pas de fustiger le mâle blanc hétéro

  4. naim says:

    Les médias atlantistes surinent jour et nuit que l’immigration est bénéfique pour l’Europe. En voici un cas d’école de ce bénéfice immigra-sioniste. Un rappeur merdique, voilà le fruit juteux d’une mobilité allophone qui n’a rien à voir avec la civilisation occidentale. À méditer!!!!

  5. alexderome says:

    Je me suis efforcé d’écouter, entre deux borborygmes on entend j’ai “baisé” la France, j’ai brûlé la France, doux pays de mon enfance.
    A la fin du clip, il étrangle une créature féminine de couleur blanche.
    Mais les esprits bien pensants vont expliquer qu’il s’agit du second degré.
    Mais qu’est devenu ce pays où l’on peut se torcher avec ? J’ai la rage.
    Quand Gainsbourg avait chanté la Marseillaise (chant que j’exècre) en reggae, les légionnaires voulaient lui faire la peau. Tout est vraiment perdu, même l’honneur ?

  6. Cadoudal says:

    ce Nick Conrad est un porte flambeau des valeurs licrasseuses, qui sont des “valeurs” de haine de la vraie France, de son peuple gaulois;

    type même du sauvage ivre importé et entretenu à grands frais par la République maçonnique pour faire des Bataclans et envoyer notre civilisation au tombeau.

  7. Hugues says:

    « La France, c’est pas aux Français ! Toute l’Afrique a le droit d’être ici ! »

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=4&v=vcFngElqsP8

    “Au point où nous en sommes, dans l’extrême péril racial, biologique, en pleine anarchie, cancérisation fumière, où nous enfonçons à vue d’œil, stagnants, ce qui demeure, ce qui subsiste de la population française devrait être pour tout réel patriote infiniment précieux, intangible, sacré. À préserver, à maintenir au prix de n’importe quelles bassesses, compromis, ruses, machinations, bluffs, tractations, crimes. Le résultat seul importe. On se fout du reste! Raison d’État! la plus sournoise, la plus astucieuse, la moins glorieuse, la moins flatteuse, mais qui nous évite une autre guerre. Rien ne coûte du moment qu’il s’agit de durer, de maintenir. Éviter la guerre par-dessus tout. La guerre pour nous, tels que nous sommes, c’est la fin de la musique, c’est la bascule définitive au charnier juif.”

    (1938) L’école des cadavres /Louis-Ferdinand Céline

  8. QUE NOS POLITIQUES LAISSENT FAIRE CE GENRE D’INDIVIDUS EST SCANDALEUX ET IL Y A LONGTEMPS QUE ÇA DURE!