On sait à quel point, depuis quelques années, le lobby LGBT a pris une place importante dans les instances dirigeantes du Front National devenu aujourd’hui Rassemblement National. Cela s’était fortement ressenti lors des débats sur le projet de loi Taubira dénaturant le mariage. Depuis, Florian Philippot a quitté le parti mais le lobby LGBT implanté y est majoritairement resté.

Pourtant, ces dernières semaines, sur le sujet de la PMA, on était positivement surpris d’entendre une prise de position claire émise par Nicolas Bay, Jordan Bardella et même, une fois n’est pas coutume, Marine Le Pen. Mais, rapidement, il est apparu que c’était, pour ce parti, un positionnement sans conviction. Depuis, en interne, les clans s’affrontent sur le sujet. Et les différends s’étalent sur la place publique par tweets interposés.

Lisez ce tweet de Julien Odoul, cadre du Rassemblement National, très investi auprès du lobby LGBT, qui remet clairement en question ce qui avait été dit sur les plateaux de télévision.

L’avocat Hervé de Lépinau, conseiller départemental RN, membre du Conseil National du RN, lui répond.

Les représentants du lobby LGBT au sein du RN se sentent aussitôt vexés…

Et pour couronner le tout, on apprend qu’en introduction du meeting de rentrée de Marine Le Pen à Fréjus, il a été chanté un titre d’Angèle sur l’amour lesbien…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :