Les mauvaises nouvelles s’accumulent pour le Rassemblement National. Effondrement des adhésions, difficultés à constituer des listes pour les élections municipales, endettement colossal, procès en cours et, tout dernièrement, ponction de 4,5 millions dus à COTELEC sur les 5 millions d’aides publiques annuelles accordées au RN. Il ne reste plus que les sondages pour tenter de consoler Marine Le Pen.

Jean-Marie Le Pen, fondateur du Front National, a obtenu l’application de la cession de créance signée entre son microparti COTELEC et sa fille Marine pour le financement de la campagne présidentielle 2017.
Le ministère de l’Intérieur a validé la demande de Jean-Marie Le Pen d’être remboursé de ce prêt à sa fille sur l’aide annuelle versée au Rassemblement National. La décision devrait intervenir vers «fin février, début mars» au moment où l’Etat octroie l’aide publique annuelle.

Le Rassemblement National va avoir du mal à encaisser le coup. Le parti de Marine Le Pen est déjà très endetté. Entre 22 et 30 millions d’euros, selon les sources, dont 9 millions de «prêt russe».

Et, à la fin novembre, la Commission des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a «désinscrit» plus de 320 000 euros du compte de campagne de la liste du Rassemblement national menée par Jordan Bardella aux européennes 2019, rejetant des factures considérées comme n’avoir rien à y faire.

Le Rassemblement National va peiner à payer ses dizaines de salariés dont les mieux rémunérés perçoivent tout de même près de 9.000 euros par mois ! Rappelons aussi que Marine Le Pen avait pris l’habitude de percevoir 60.000 euros par an du parti en plus de ses indemnités d’élue.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

9 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A l’heure de la 3ème dose et de la 5ème vague de mensonge, nous vous recommandons le livre : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 € seulement !

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :