Dernière vidéo d’une série de cinq consacrées à une étude par l’historienne Marion Sigaut du règne de la violence, des Lumières à la Révolution et la Terreur.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Mots clefs

7 commentaires

  1. Sanguedolce says:

    Oradour sur glane est considéré comme le mètre étalon de la barbarie nazie et qui est le résultat de représailles, les Luc sur Boulogne, oubliés par les historiens de la République, représente le summum de l’horreur dans le cadre d’un génocide.

    • Ce n’est pas très compréhensible, ce qui est dommage.

    • Cadoudal says:

      un génocide , comme le génocide vendéen,

      ordonné par la République pour envoyer en enfer

      les Chouans

      est bon et bien ;

      car conforme à l’ idéal de “Liberté “, Egalité, Fraternité”

      c’est le Progrès, c’est l’ Humanisme qui annonce un avenir radieux et maçonnique au soleil des “Lumières”.

  2. Sanguedolce says:

    On compare souvent les atrocités commises par les nazis à Ouradour qui sert de mesure par exemple Marzabotto ‘l’Ouradour italien’ où il y a eu plus de victimes 700 je crois. Toujours dans le cadre de représailles.
    Pour les Lucs sur Boulogne, on parle d’exactions alors que ces massacres entrent dans le cadre d’une opération de nettoyage ethnique, d’un populicide, le mot n’existait pas à l’époque.

    • Cadoudal says:

      et on oublie toujours de parler des 100 millions de morts du bolchevisme

      et de son armée de bourreaux ultra professionnels

      dirigée par des véritables démons incarnés.

      • Summam Identitatem says:

        Exact ! et pour cause, ce sont ces mêmes démons qui nous dirigent.

      • kerneilla says:

        100 millions minimum en URSS; mais il ne faut pas oublier les victimes du communisme partout ailleurs! il est de bon ton de glorifier les républicains, mais pendant la guerre d’Espagne , ils ont assassiné à tour de bras ceux qui n’étaient pas de leur bords…idem tous les mouvements révolutionnaires marxistes ou non, ailleurs… Il est tellement plus facile, pour certains, de tuer leurs opposants plutôt que de les convaincre, à moins qu’ils en soient tout à fait incapables faute d’arguments irréfutables?