Une vidéo destinée à faire comprendre aux gilets jaunes comment et pourquoi le RIC (référendum d’initiative citoyenne) est un piège tendu par l’oligarchie.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

5 commentaires

  1. Soupape says:

    La démocratie directe n’a JAMAIS existée … parce qu’elle ne peut PAS durer dans le temps …
    et ne peut-être … qu’un régime d’EXCEPTION …

    En effet, le Pouvoir doit nécessairement être CONCENTRE.

    S’il était émietté entre tous les membres du peuple, … le pouvoir n’aurait plus aucune force …

    Et alors nous perdrions nos libertés,
    car la liberté dans la vie de tous les jours,
    ne peut être garantie que par une AUTORITE, c’est à dire par un organe contraignant.

    Voter c’est accepter qu’une minorité exerce le pouvoir,
    même si cette minorité l’exerce … en vertu d’une majorité électorale.

    De même, un Roi se mérite, car certains rêveurs oublient,
    qu’il ne faut pas oublier … d’obéir au Roi ! … même quand on n’est pas d’accord avec lui !

    Il n’existe pas de Peuple sans qu’un Pouvoir relativement concentré
    veille à maintenir son organisation et sa cohésion.

    Les dictatures … proviennent toujours d’une UTOPIE,
    où le Pouvoir, soi-disant défenseur du peuple … est contraint de faire TAIRE le Peuple,
    parce que cette utopie … ne peut pas tenir toute seule …

  2. Cadoudal says:

    le RIC semble actuellement le seul moyen pacifique de contrebalancer la dictature démocratique ,

    la République prête en effet à l’ élection du Président, des députés, des sénateurs, une infaillibilité et une impeccabilité qui répugnent au bon sens et à la réalité;

    cette infaillibilité autorise tous les abus et toutes les aberrations.

    • Soupape says:

      Par expérience, je ne suis pas d’accord avec un pouvoir faible,
      constamment remis en cause par … des “rics” !!! (ou encore, par “la proportionnelle”).

      Par principe, le pouvoir doit être FORT, ou bien ce n’est PAS un pouvoir.

      Certes, un pouvoir FORT peut MAL faire, (et même très mal faire).
      Mais aussi, celui qui est animé des bonnes intentions A LES MOYENS de BIEN FAIRE

      Plutôt qu’une multitude de rics, il est préférable de chercher un bon CHEF.
      A la limite, les rics, c’est à l’INTERIEUR des partis, qu’il faudrait les organiser !.

      Exemple :
      Imaginez qu’à l’intérieur du RN, on vire par un ric Bécassine Le Pen, Aliot, Collard, Briois,
      et tous les” personnages repoussoirs”, recrutés pour faire échouer le mouvement …

      Imaginez qu’en même temps, on se donne la peine de chercher et trouver …
      de nouveaux Chefs,
      indépendants de la .°.mafia.°. de la .°.décadence.°. …

  3. Visiblement Youssef n’est pas au courant qu’ils existent plusieurs versions (propositions) du R.I.C

    D’abords il ne faut pas confondre le R.I.P (actuellement inscrit dans la constitution) avec le R.I.C ( de base que promeut l’Association Article 3) ni avec le R.I.C (version GJ qui proposent une consultation en toutes matières) ni avec la version du R.I.C des gens (également GJ) qui participent à “l’opération Article3” ( quasi comparable avec la proposition de l’association article 3 sauf qu’il y a plus de propositions motifs pour l’inscrire dans l’actuelle constitution) enfin il y a la version (certes bien moins connue) d’un R.I.C “campagnard” qui émergea chez les GJ d’Alsace-Lorraine des environs de Phalsbourg via un texte réclamant une version radicale d’ un R.I.C garantissant en amont ainsi qu’en aval du verdict une totale souveraineté du peuple. Oui c’est complexe donc voici ci-dessous une plus simple mise en perspective =>

    1/ le R.I.P (la version actuelle, dans la constitution, qui n’est pas favorable au peuple).
    2/ le R.I.C (que réclament les GJ : en toutes matières mais sans avoir décidé de quels types ci-dessous)
    3/ le R.I.C (association article 3 : un rajout de phrase mais au verdict référendaire non contraignant).
    4/ le R.I.C (opération article 3 : plusieurs rajouts de phrases mais verdict toujours non contraignant).
    5/ le R.I.C (“campagnard” : version sans concession ni tabou avec garantie d’application du verdict).

    Voilà vous savez qu’ils existent 4 versions du R.I.C (à ne surtout pas confondre avec le R.I.P).
    Dorénavant dites à Youssef qu’il étudie mieux le sujet, cela lui évitera de conclure à tort sur le R.I.C qui oui peut être une arnaque sauf si le peuple obtient (puis utilise) la version dite “campagnarde”, véritable outil de contre-pouvoir.

    Pour découvrir cette option qui circule depuis 1 mois de mains à mains (afin d’affinage/approbation) la voici enfin visible via internet => https://www.facebook.com/groups/194685711444817/permalink/259668388279882/

    A vous de juger.

    Respectueuses salutations (même si je ne suis pas d’accord avec toutes vos opinions)