Jean des Cars, historien des grandes dynasties d’Europe, est l’auteur de nombreuses biographies à succès.

Quel est le point commun entre la Belgique, le Danemark, la Suède, la Norvège, les Pays-Bas, le Luxembourg, le Liechtenstein, Monaco, l’Espagne et la Grande-Bretagne ? Tous ces pays sont régis par une royauté héréditaire, souvent depuis des siècles, et ont traversé les bouleversements gigantesques du XXe siècle. Mais la Première et la Seconde Guerre mondiale ont vu respectivement l’écroulement de quatre empires (Allemagne, Russie, Autriche-Hongrie, Ottoman) et de quatre royaumes (Italie, Yougoslavie, Roumanie, Bulgarie). Le cas de la Grèce est particulier puisque c’est la seule monarchie balkanique ayant survécu à la Seconde Guerre mondiale, avec le soutien très appuyé des Britanniques, puis des Américains, mais qui n’a pas résisté aux aléas destructeurs de la politique grecque.

Ce livre nous fait traverser les deux conflits mondiaux à travers le regard des cours. Plusieurs monarchies seront balayées, certaines subsisteront, d’autres triompheront, parfois tardivement. Même celles qui seront restées neutres, comme les royaumes scandinaves ou l’Espagne, ne seront pas épargnées par de gigantesques transformations sociales, économiques et culturelles.

Circonstance exceptionnelle : à la veille de 1914, ces souverains qui vont s’unir ou se combattre – et parfois changer de camp au cours des hostilités – sont presque tous parents, liés par le sang, et leurs épouses renforcent souvent ces alliances. Et quelques semaines, parfois quelques jours après des visites officielles, des mariages ou des anniversaires, ils s’attaqueront et s’envahiront les uns les autres. Ainsi, “la guerre des rois” sera-t-elle un incroyable règlement de comptes familial à l’échelle d’un continent, et s’exportera même très loin, au-delà des océans et des mers, dans la logique des colonies.

Le sceptre et le sang, Jean des Cars, éditions Perrin, collection Tempus, 576 pages, 11 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. C’est la 1ère guerre mondiale,
    mise en scène par les .° . de l’Entente (1905),
    qui, en 4 ans,
    a éliminé, ou affaibli, beaucoup de têtes couronnées :
    serbes, allemandes, austro-hongroises, russes, etc

    De ce point de vue,
    la 2ème guerre mondiale n’a pas réussi à atteindre ses objectifs,
    mais elle a désorganisé l’Italie, la Roumanie, la Bulgarie, la Yougoslavie, puis la Grèce …

    Par contre, le grand-mètre .°..°..°.Roosevelt.°..°..°.
    (flanqué de Churchill),
    s’est parfaitement entendu à Yalta,
    avec .°..°..°.Staline.°..°..°. (ancien séminariste !),
    pour “expérimenter” le communisme dans les pays de l'”europe de l’est”,
    “pour voir” si ça n’amènerait pas “la paix perpétuelle”
    inscrite au programme des astrologues de 1789 …

    Puis, en 1989, pour le “bicentenaire”,
    les .°.astrologues.°. ont renoncé à la chimère du communisme,
    mais ils l’ont remplacé
    par les chimères de l’européisme et de la pornographie …

    Aujourd’hui, nous avons une apparence de “paix”,
    mais à quel prix !!!
    Souveraineté limitée partout, et donc dictature européiste partout,
    avec :
    économie décontrôlée,
    immigration décontrôlée,
    pornographie obligatoire pour tous …

    etc etc …

    Les “loups ravisseurs” se reconnaissent donc à ceci :
    qu’ils ne cessent de prêcher la paix,
    mais qu’en même temps,
    ils ne cessent d’instituer, ou de couvrir, la dictature …
    On les reconnait donc à leurs fruits !!!