Les Etats-Unis ne lâchent pas Julian Assange, le lanceur d’alerte actuellement emprisonné en Grande-Bretagne. Julian Assange sera extradé mais aux Etats-Unis ! La nouvelle qui relance la question du futur d’Assange en a été donnée par une source directement concernée par l’affaire :  le Secrétaire d’État des États-Unis, Mike Pompeo.

Au cours d’un entretien avec un média sud-américain, Pompeo a révélé le prochain destin du fondateur de Wikileaks :

« Je ne peux pas faire de déclaration plus ample mais mon gouvernement pense qu’il est important que cet homme, qui a mis en danger des soldats américains, soit sanctionné par la justice. »

Le « ministre des Affaires Extérieures » de Donald Trump  a ajouté, en usant d’une inversion accusatoire audacieuse, que de son point de vue, Julian Assange peut être défini comme l’auteur d’une « situation à risque pour le monde ». Et non l’empire américain et sa volonté d’hégémonie mondiale…

Il n’était pas du tout certain depuis l’arrestation d’Assange que son extradition aurait lieu vers les États-Unis. Ces derniers, de toute évidence, n’ont aucune intention de laisser d’autres États juger Julian Assange !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. Les Etats-Unis sont vraiment le virus ébola du monde entier. Qui trouvera le moyen de les anéantir pour libérer l’humanité ?