AuschwitzLes JMJ de Pologne qui débuteront demain seront l’occasion pour le pape François d’une visite tout-à-fait spéciale au camp de concentration d’Auschwitz, passage obligé de son séjour polonais, tribut indispensable d’un chouchou des médias et des élites mondialistes à la pensée unique. Comme si l’histoire pathétique de la Pologne avait commencé en 1939 dans le ghetto de Varsovie et s’était arrêtée en 1945 à Auschwitz ! Sans minimiser l’horreur des camps de concentration allemands, véritables lieux de morts que l’homme a su enfanter dans le monde entier depuis la nuit des temps, la Pologne a connu, jusqu’à récemment, des décennies de régime communiste dont on tait, pour mettre en exergue l’unique souffrance d’une seule communauté religieuse et raciale, les goulags, les massacres et les exactions dont ont souffert jusqu’au martyr de sang de nombreux Polonais catholiques.

Il avait été décidé, par les services du Vatican, que Jorge Maria Bergoglio prononce un discours sur ces lieux chers à la communauté juive internationale. Mais l’évêque de Rome en a décidé autrement à quelques jours de son départ. Pour rendre plus solennel encore cet événement primordial des Journées mondiales de la Jeunesse, le père Lombardi a communiqué que le pape François  visitera le lager d’Auschwitz et Birkenau, le vendredi 29 juillet, mais qu’il ne prononcera pas de discours, il restera en silence et priera en privé : « il ne dira pas de paroles, dans un silence de douleur et de compassion. »

Ensuite, toujours dans le camp, le pape rencontrera 10 survivants d’Auschwitz qui lui remettront une bougie qu’il se devra d’allumer ainsi que « 25 justes des nations » et ira se recueillir seul dans la cellule du Franciscain Maximilien Kolbe.

Cette décision tardive de garder le silence a été applaudie par la communauté juive italienne qui rappelle par ailleurs le devoir « de ne pas oublier le leçon de la Shoah ». Sa représentante, Noémie De Segni, a tenu à manifester sa satisfaction à travers un message adressé au pape François :

« Je tiens à dire que j’ai beaucoup apprécié votre choix de ne pas intervenir avec un discours formel mais de concentrer l’émotion de cette visite, si significative, dans un long et intense silence.  Une forme de prière qui frappe et qui sera l’écho des cris et de la douleur de tant d’enfants, mamans, jeunes hommes qui de cette terre ne sont pas revenus.»

« Votre visite, écrit-elle au détenteur du trône pétrinien, devient l’emblème d’un parcours introspectif de redécouverte et de défense des valeurs plus profondes, respect de l’autre et respect de la vie, qu’aujourd’hui de nouveaux et terribles ennemis semblent mettre en discussion ainsi que les formidables conquêtes que l’Italie, l’Europe, le monde entier ont su conquérir depuis l’après-guerre.

Fruits d’un pacte entre les générations, né des cendres d’Auschwitz-Birkenau et des autres lieux de mort de cette époque, la démocratie, l’intégration Européenne et l’existence d’Israël, sont la preuve du long chemin parcouru pour ne pas oublier la dramatique leçon de la Shoah et pour garantir à tous, sans exclusion, un futur meilleur et prospère. »

Toujours ce rêve maçonnique d’un monde meilleur, bâti sur les ruines des nations européennes et des identités d’Avant-Guerre, avec comme fondement la démocratie mondiale, le politiquement et historiquement correct, l’Union Européenne, avant-garde de la gouvernance mondiale, et bien sûr l’État d’Israël, le garant de la pensée unique, le gendarme des esprits et des mentalités, le geôlier des déviants et des résistants au formatage idéologique né des décombres  de la deuxième guerre mondiale.

« Jamais comme aujourd’hui, conclut-elle, les religions et leurs chefs ne sont autant appelés à être un exemple pour tous les citoyens, sans faire abstraction des propres idéaux, spirituels et culturels. Un long chemin d’engagement et de collaboration nous attend dans la prise de conscience que les éléments qui nous unissent sont plus nombreux et plus significatifs que ceux qui nous divisent. »

Il est singulièrement étonnant qu’une juive puisse adresser de tels mots au représentant du Christ sur terre. Le Christ, le Messie, Fils de Dieu incarné et honnis par les juifs, n’est-il pas l’élément le plus significatif qui divise irrémédiablement, depuis sa mort sur la Croix, sur le Calvaire, à Jérusalem, le monde catholique du monde hébraïque ?

Mais notre Après-Guerre  a ses nouveaux dogmes œcuméniques, son suprême dogme shoatique, âme de  l’union des religions. C’est notre temps, le temps de Nostra Aetate, le temps de l’église conciliaire qui aspire à la fraternité mondiale au pied d’un Dieu unique.

Pour ce voyage en terre polonaise de François, ces paroles de Noémie De Segni s’harmonisent parfaitement avec le credo œcuménique du pape polonais Jean-Paul II professé le 11 mars 1996 lors de l’audience accordée à une délégation du B’ naï B’ rith International: 

« En un temps où les espérances de paix ont à nouveau été mises en danger nous devons renouveler notre prière et nos efforts pour insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous sépare. » (L’Osservatore Romano du 12 mars 1996)

A force d’insister sur ce qui unit les hommes des diverses religions, c’est du Christ que cette humanité post-moderne  se sépare de plus en plus !

Francesca de Villasmundo

http://www.lastampa.it/2016/07/22/vaticaninsider/ita/news/auschwitz-noemi-di-segni-a-papa-francesco-grazie-per-scegliere-il-silenzio-XxO2jz9RqFrwTdbMA55FsJ/pagina.html

 

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

23 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

32 % 27 445 € manquants

12555 € récoltés / 40 000 € nécessaires – depuis le 15/10/2021
Compteur mis à jour le 03/12/2021

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Derrière ces fermetures arbitraires, il y a l’influence d’une commission gouvernementale dont nous parlerons plus tard.

Mais rien ne nous fera taire. Seulement, pour aller toucher nos compatriotes et faire connaitre MPI, il nous faut des moyens supplémentaires.

Médias Presse Info, ce sont plus de vingt-six mille articles déjà publiés à ce jour ! Les plus de 1200 vidéos seront bientôt disponibles sous peu sur une autre plateforme.

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :