Philippe Guglielmi a démissionné de ses mandats de premier maire-adjoint de Romainville (93) et de vice-président du Conseil territorial d’Est Ensemble (intercommunalité) le 31 juillet dernier.

Officiellement, le motif invoqué par cet ancien Grand Maître du Grand Orient de France (GODF) pour expliquer sa démission est à faire pleurer dans les chaumières :  il se sacrifie pour aider au renouvellement des élus selon le souhait exprimé par les électeurs lors des élections présidentielles et législatives.

Le vrai motif de sa démission, il l’a réservé à ses «très illustres frères de la Chambre d’administration» du Rite Français dans un message interne dévoilé par un blogueur de L’Express.

«La raison essentielle que je n’ai pas à exprimer auprès des électeurs est que j’ai le devoir de me consacrer pleinement à mes fonctions au sein de notre Grand Chapitre Général»

Aujourd’hui «Très Sage et Parfait Grand Vénérable du Grand Chapitre Général Rite Français du Grand Orient de France», Philippe Guglielmi précise également à ses frères francs-maçons qu’il constate que les responsabilités politiques nécessitent des concessions «sur le plan de la laïcité et des valeurs républicaines» qui «entrent en contradiction avec mon éthique maçonnique». Avant d’ajouter : «Trop d’élus et de maçons cèdent au communautarisme

Philippe Guglielmi va donc se consacrer entièrement à sa mission de grand patron d’une structure de hauts grades maçonniques qui regroupe 5.200 maçons et 300 maçonnes de haut grade au sein de 204 chapitres maçonniques.

Il abandonnera donc aussi ses mandats au sein du PS (membre du Bureau national et Premier secrétaire de la Fédération de Seine-Saint-Denis) après le prochain congrès socialiste prévu en mars 2018.

Par contre, il a l’intention de rester membre du Conseil économique, social et environnemental (CESE).

Guglielmi s’était engagé publiquement en politique à l’issue de sa carrière militaire. Il est Lieutenant-Colonel (CR).

Dans son uniforme de Lieutenant-Colonel, Philippe Guglielmi reçoit de son ami Claude Bartolone les insignes d’Officier de l’Ordre national du mérite
Philippe Guglielmi remet le prix de la Laïcité à Yvette Roudy pour son combat en faveur de l’avortement, en présence de Claude Bartolone, alors président de l’Assemblée nationale
Lors de cette cérémonie maçonnique, on peut remarquer à l’extrême gauche de la photo Pascale Boistard, à l’époque Secrétaire d’Etat

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !

%d blogueurs aiment cette page :