Le 19 octobre dernier, le gouverneur de l’État du Texas, aux États-Unis, Gregory Abbott, a annoncé que les aides du gouvernement versées à une filiale du Planned Parenthood, l’entreprise internationale de l’avortement, allaient cesser définitivement par ses graves infractions du programme de santé.

Stuart Bowen, l’inspecteur de la Commission de santé du Texas a signalé par lettre écrite au Planned Parenthood que « le financement s’arrête parce qu’ils ne sont plus capables de fournir de services médicaux de façon professionnelle, compétente, sûre, légale et éthique ».  

Il y a quelques mois, le Center for Medical Progress a diffusé 10 vidéos qui ont fait le tour du monde car elles dénonçaient le trafic d’organes des bébés avortés dans les installations du Planned Parenthood dans tout le pays ayant comme objectif l’obtention de tissus fœtaux.

Le gouverneur Abbott a déclaré que « le Texas a fait un pas en avant et a montré son compromis inébranlable de protéger la vie et de fournir de services de santé aux femmes ». Et il a ajouté : « les pratiques brutales du Planned Parenthood doivent prendre fin ».

Ainsi, l’État du Texas devient le sixième état des États-Unis à retirer les fonds publics destinés au Parenthood. Il se situe juste après l’Arkansas, l’Alabama, le New Hampshire, l’Utah y la Louisiane.

Chaque année l’entreprise internationale Planned parenthood reçoit plus de 500 millions de dollars de la part du gouvernement fédéral des États-Unis.

C’est un scandale bien évidemment. Mais si ces vidéos n’avaient pas vu le jour, les politiciens auraient réagi de la même façon ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :