Odessa

In Memoriam, il y a un an, 48 morts, pas de coupables, pas de deuil – Les grandes consciences internationales se baignent dans leur sang, indifférentes.


Visages du massacre d’Odessa – 2 mai 2014

Parce qu’ils étaient russophones…

Sous leur photo, leur âge et les raisons de leur mort violente. Ils ne faisaient que manifester pacifiquement contre le coup d’Etat de Maïdan. Pour échapper à des contre-manifestants fous furieux, favorables au coup d’Etat de Maïdan, ils se sont malencontreusement réfugiés dans la Maison des Syndicats, à laquelle leurs poursuivants ont mis le feu et auprès de laquelle il ont ensuite empêché les pompiers d’intervenir. Ceux qui n’étaient pas encore morts une fois l’incendie éteint, les pro-européens les ont achevé par balle ou par de violents coups jusqu’à ce que mort s’en suive.

 

Vadim Papura. On m’a jeté par la fenêtre
Kristina Bezhanitskaya. J’ai été battue à mort
Alexander Prijmak. J’ai suffoqué à mort
Alexander Zhulkov. J’ai été tué par balle
Gennady Petrov. J’ai été tué par balle
Andre Brazhevsky. J’ai sauté par la fenêtre, j’ai été battue à mort
Vadim Negaturov. Je suis mort brûlé vif
Irina Yakovenko. J’ai été étranglée
Vladimir Brygar. J’ai été tué par balle

Viktor Bullakh. I été attient par balle,

j’ai sauté par la fenêtre, arrivé en bas j’ai été achevé en étant battu.

Yevgeny Mitchik. J’ai suffoqué
Svetlana Pikalova. J’ai suffoqué
Vladimir Novitsky. J’ai été brûlé vif
Igor Zayats. J’ai sauté par une fenêtre
Nina Lomakhina. J’ai suffoqué
Gennady Kushnarev. J’ai été tué par balle
Gennady Kovriga. J’ai été battu à mort
Viktor Gunn. J’ai été brûlé vif
Anatoly Khalin. j’ai sauté par la fenêtre

 

Anna Populyakh. j’ai été brûlé vive. 

 

Mikhail Sherbinin. j’ai été tiré puis j’ai brûlé vif. 

 

Vyacheslav Markin. j’ai sauté par la fenêtre. 

 

Dmitry Nikityuk. je suis mort de suffocation 

 

Maksim Nikitenko. J’ai été battu à mort dans les escaliers

 

Petr Kair. J’ai brûlé vif. 

 

Sergey Mishin. J’ai brûlé vif.
Yevgeny Losinsky. j’ai été abattu par balle
Alexander Konanov. Je suis mort de suffocation
Alexey Balaban. J’ai été tué par balle
Yury Karasev. Je suis mort brûlé vif
Sergey Kostyukhin. J’ai brûlé vif
Ivan Milev. Je suis mort de suffocation
Nikolay Yavorsky. J’ai été tué par balle
Igor Lukas. Mort de suffocation
Andre Gnatenko.Mort de suffocation
Leonid Berezovsky. Brûlé vif

Igor Ostorozhnyuk. J’ai sauté par la fenêtre pour fuir l’incendie,

arrivé en bas j’ai été achevé sous les coups.

Anna Verenikina. Morte de suffocation
Alexander Sadovnichiy. Brûlé vif
Viktor Polevoy. Mort des suites des brulures

On les appelait les Russophones…

Les assassins et leurs alliés tiennent le haut du pavé à Kiev et continuent de pourchasser les opposants à Odessa.

(SOURCE)

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !

%d blogueurs aiment cette page :