Recep Tayyip Erdogan, le candidat national-islamiste est arrivé en tête dans les pays suivants : Jordanie (77,5 %), Belgique (74,9 %), Pays-Bas (73 %), Autriche (72,3 %), Soudan (65,7 %), France (65,1%), Allemagne (64,8 %), Bosnie (58,9 %), Kirghizistan (58,5 %), Macédoine (58,4%), Danemark (57,6 %), Norvège (56,2 %), Egypte (56,1 %), Ouzbékistan (54,4 %), Arabie Saoudite (53,6 %), Chypre (48,8 %), Kazakhstan (46,5 %), Algérie (45,4 %), Australie (45,3 %) Suède (44,6 %), Azerbaïdjan (38,5 %), Suisse (37,3 %).

Muharrern Ince, le candidat socialiste, est arrivé en tête dans les pays suivants : Malte (80,5 % contre 10,4 % pour Erdogan), Emirats Arabes Unis (76,4 % contre 14,1 % pour Erdogan), Thaïlande (71,3 % contre 16 % pour Erdogan), Tchéquie (70,1 % contre 11 % pour Erdogan), Etats-Unis (69,3 % contre 17,3 % pour Erdogan), Oman (69,2 % contre 23,6 % pour Erdogan), Nouvelle-Zélande (66,4 % contre 15,1 % pour Erdogan), Irlande (63,6 % contre 23,5 % pour Erdogan), Espagne (63,9 % contre 17,7 % pour Erdogan), Serbie (69,3 % contre 17,3 % pour Erdogan), Pologne (62,7 % contre 18,8 % pour Erdogan), Chine (62,5 % contre 19,1 % pour Erdogan), Qatar (59,7 % contre 29 % pour Erdogan) Israël (59,5 % contre 32 % pour Erdogan), Hongrie (58,8 % contre 23,4 % pour Erdogan), Bulgarie (58,3 % contre 25,4 % pour Erdogan), Russie (56 ,6 % contre 27,3 % pour Erdogan) Grèce (55,9 % contre 22,7 % pour Erdogan), Canada (53,2 % contre 25,5 % pour Erdogan), Royaume-Uni (51,9 % contre 23,8 % pour Erdogan), Turkménistan (50,2 % contre 35,6 % pour Erdogan), Koweït (49,7 % contre 41,1 % pour Erdogan), Géorgie (49,3 % contre 36,2 % pour Erdogan), Albanie (49,1 % contre 38 % pour Erdogan), Moldavie (44,2 % contre 40,5 % pour Erdogan), Italie (42,8 % contre 31,9 % pour Erdogan), Ukraine (42 % contre 29,2 % pour Erdogan), Afrique du Sud (41,7 % contre 35 % pour Erdogan), Roumanie (41,1 % contre 39,8 % pour Erdogan), Iran (40,6 % contre 35,9 % pour Erdogan), Finlande (38,7 % contre 36,9 % pour Erdogan).

Selahattin Demirtas, candidat de gauche de la minorité kurde, est arrivé en tête dans les pays suivants : Irak (44,2 % contre 31,3 % pour Erdogan), Japon (36,9 % contre 38,5 % pour Erdogan).

Notons que là où la communauté turque est la plus massive, Erdogan fait un carton. Rappelons qu’en Turquie, les résultats furent les suivants :

  • Recep Tayyip Erdogan en tête et réélu au premier tour avec 52,59 %, remporte 63 provinces sur 81.
  • Muharrem Ince, 2e avec 30,64 %, remporte 8 provinces (toute la côte occidentale sauf Balikesir et Istanbul, plus Tunceli).
  • Selahattin Demirtas, 3e avec 8,40 %, remporte 10 provinces (tout le Kurdistan sauf Bitlis)
  • Meral Aksener, candidate nationaliste, 4e avec 7,29 %
  • Temel Karamollaoglu, candidat islamiste, 5e avec 0,89 %
  • Dogu Perinçek, candidat d’extrême gauchhe, 6e avec 0,2 %.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Une erreur dans le résumé des votes : le kurdistan n’existe pas, à part cela tout est est correct.

  2. Jean-pierrelesieur76@yahoo.fr says:

    Soirée chaude d’élection Turque à Dieppe, sur le front de mer et en centre ville : on croyait d’abord à une noce qui klaxonnait. Mais non, des dizaines de grosses voitures remplies de familles hurlantes avec drapeaux Turcs au croissant musulman, ni autorisation de manifester ni poursuite !

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

1500 récoltés 33.500 € manquants

1500 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.500 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !