Recep Tayyip Erdogan, le candidat national-islamiste est arrivé en tête dans les pays suivants : Jordanie (77,5 %), Belgique (74,9 %), Pays-Bas (73 %), Autriche (72,3 %), Soudan (65,7 %), France (65,1%), Allemagne (64,8 %), Bosnie (58,9 %), Kirghizistan (58,5 %), Macédoine (58,4%), Danemark (57,6 %), Norvège (56,2 %), Egypte (56,1 %), Ouzbékistan (54,4 %), Arabie Saoudite (53,6 %), Chypre (48,8 %), Kazakhstan (46,5 %), Algérie (45,4 %), Australie (45,3 %) Suède (44,6 %), Azerbaïdjan (38,5 %), Suisse (37,3 %).

Muharrern Ince, le candidat socialiste, est arrivé en tête dans les pays suivants : Malte (80,5 % contre 10,4 % pour Erdogan), Emirats Arabes Unis (76,4 % contre 14,1 % pour Erdogan), Thaïlande (71,3 % contre 16 % pour Erdogan), Tchéquie (70,1 % contre 11 % pour Erdogan), Etats-Unis (69,3 % contre 17,3 % pour Erdogan), Oman (69,2 % contre 23,6 % pour Erdogan), Nouvelle-Zélande (66,4 % contre 15,1 % pour Erdogan), Irlande (63,6 % contre 23,5 % pour Erdogan), Espagne (63,9 % contre 17,7 % pour Erdogan), Serbie (69,3 % contre 17,3 % pour Erdogan), Pologne (62,7 % contre 18,8 % pour Erdogan), Chine (62,5 % contre 19,1 % pour Erdogan), Qatar (59,7 % contre 29 % pour Erdogan) Israël (59,5 % contre 32 % pour Erdogan), Hongrie (58,8 % contre 23,4 % pour Erdogan), Bulgarie (58,3 % contre 25,4 % pour Erdogan), Russie (56 ,6 % contre 27,3 % pour Erdogan) Grèce (55,9 % contre 22,7 % pour Erdogan), Canada (53,2 % contre 25,5 % pour Erdogan), Royaume-Uni (51,9 % contre 23,8 % pour Erdogan), Turkménistan (50,2 % contre 35,6 % pour Erdogan), Koweït (49,7 % contre 41,1 % pour Erdogan), Géorgie (49,3 % contre 36,2 % pour Erdogan), Albanie (49,1 % contre 38 % pour Erdogan), Moldavie (44,2 % contre 40,5 % pour Erdogan), Italie (42,8 % contre 31,9 % pour Erdogan), Ukraine (42 % contre 29,2 % pour Erdogan), Afrique du Sud (41,7 % contre 35 % pour Erdogan), Roumanie (41,1 % contre 39,8 % pour Erdogan), Iran (40,6 % contre 35,9 % pour Erdogan), Finlande (38,7 % contre 36,9 % pour Erdogan).

Selahattin Demirtas, candidat de gauche de la minorité kurde, est arrivé en tête dans les pays suivants : Irak (44,2 % contre 31,3 % pour Erdogan), Japon (36,9 % contre 38,5 % pour Erdogan).

Notons que là où la communauté turque est la plus massive, Erdogan fait un carton. Rappelons qu’en Turquie, les résultats furent les suivants :

  • Recep Tayyip Erdogan en tête et réélu au premier tour avec 52,59 %, remporte 63 provinces sur 81.
  • Muharrem Ince, 2e avec 30,64 %, remporte 8 provinces (toute la côte occidentale sauf Balikesir et Istanbul, plus Tunceli).
  • Selahattin Demirtas, 3e avec 8,40 %, remporte 10 provinces (tout le Kurdistan sauf Bitlis)
  • Meral Aksener, candidate nationaliste, 4e avec 7,29 %
  • Temel Karamollaoglu, candidat islamiste, 5e avec 0,89 %
  • Dogu Perinçek, candidat d’extrême gauchhe, 6e avec 0,2 %.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :