Vers la Légion d’honneur pour tous ? Le 1er janvier 2016, François Hollande a décerné 600 Légions d’honneur, dont quinze à titre posthume.

Parmi ces quinze titulaires de la Légion d’honneur à titre posthume, il y a les dessinateurs de Charlie Hebdo Charb, Cabu, Honoré et Tignous, ainsi qu’ Elsa Cayat, chroniqueuse du journal, et Mustapha Ourrad. L’idée de leur décerner la Légion d’honneur est totalement incongrue quand on sait le mépris affiché de la rédaction de Charlie Hebdo envers cette distinction, l’armée et l’Etat. Rappelons que la devise de la Légion d’honneur est “Honneur et Patrie”. Deux mots détestés par ces individus.

Les quatre victimes juives de l’attentat de janvier 2015 à Paris dans l’épicerie Hyper Cacher ont également reçu vendredi à titre posthume la Légion d’honneur. Yohan Cohen, 23 ans, originaire de Sarcelles, Yohav Hattab, 22 ans, un étudiant juif d’origine tunisienne, François-Michel Saada, un père de famille de 64 ans, cadre supérieur à la retraite, et Philippe Braham, 45 ans, cadre commercial dans une société d’informatique, avaient été tués durant la prise d’otage.

Leur mort est bien évidemment malheureuse mais à quel titre convient-il de décerner la Légion d’honneur à ces quatre victimes qui ont été enterrées mi-janvier 2015 en Israël, à Jérusalem, en présence de la ministre française de l’Ecologie Ségolène Royal ?

La Légion d’honneur a également été décernée aux deux rescapés de l’imprimerie de Dammartin, ainsi qu’au… conducteur du train et au chef de bord du Thalys dans lequel s’était déroulé une curieuse sortie des toilettes d’un individu armé. Pourquoi cette mesquinerie consistant à ne décorer que le conducteur de train et le chef de bord ? Et rien pour les accompagnateurs, rien pour le personnel du bar ? Et pourquoi pas la Légion d’honneur pour tous les passagers du train ?

Instituée en 1802 par Napoléon Bonaparte, la Légion d’honneur était destinée à récompenser les “mérites éminents”, militaires ou civils, rendus à la Nation. Une vision sans doute considérée rétrograde et réactionnaire ?

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

18 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :