L’Eglise catholique de Belgique figure depuis plusieurs décennies parmi les épiscopats les plus “progressistes” et les plus éloignés de la doctrine catholique.

Au cours des derniers mois, elle prend de plus en plus fait et cause pour l’extrême gauche.

Anastasia Gkara, parlementaire du parti d’extrême gauche Syriza, en pleine “homélie” à la Basilique du Sacré-Cœur de Bruxelles

Le 11 juin dernier, la Basilique du Sacré-Cœur à Koekelberg avait été transformée en lieu de meeting pour le “Sommet des Peuples”. En guise d’homélies, le public pouvait écouter la parlementaire grecque Anastasia Gkara, élue du parti d’extrême gauche Syriza, ou Miguel Diaz-Canel, vice-président de Cuba ou encore Aleida Guevara, fille de Che Guevara. 

Le député belge d'extrême gauche Raoul Hedebouw posant avec la fille de Che Guevara lors d'un meeting d'extrême gauche en pleine Basilique du Sacré-Cœur de Bruxelles
Le député belge d’extrême gauche Raoul Hedebouw posant avec la fille de Che Guevara lors d’un meeting d’extrême gauche en pleine Basilique du Sacré-Cœur de Bruxelles

Bien visibles parmi le public, on pouvait reconnaître toute la direction du PTB, le principal parti d’extrême gauche en Belgique, très anticatholique, qui, jusqu’il y a peu, prônait “la dictature du prolétariat“, illustration d’un militant brandissant un fusil d’assaut kalachnikov à l’appui !

scholtes-migrants

Ces jours-ci, le porte parole des évêques de Belgique est apparu à la télévision pour demander aux propriétaires de bien vouloir mettre des appartements à disposition des immigrés pour un loyer “symbolique”. On aurait aimé voir l’épiscopat belge s’investir autant pour venir en aide aux Belges vivant dans la misère (ils sont nombreux), ou pour s’opposer à la loi permettant d’euthanasier des enfants ou à la dénaturation du mariage…

Hélas, la priorité des évêques de Belgique est de participer au grand remplacement de populations

Face à l’augmentation des demandes d’asile et aux besoins en matière d’accueil, Caritas International, avec l’appui des évêques de Belgique, lance un appel au sens de la solidarité de propriétaires pour mettre en location des logements individuels.



Caritas International procède en ce moment même à l’installation d’urgence de dizaines de demandeurs d’asile et assure un accompagnement social de ces personnes, en lien avec les autorités compétentes qui les orientent vers  les logements individuels mis à disposition de Caritas International. Mais ces logements viennent à manquer, ce qui contraint Caritas International à lancer un appel aux propriétaires.

Elan de solidarité


« De nombreuses personnes nous interpellent et veulent aider », explique François Cornet, Directeur de Caritas International. « Nous saluons cet élan de solidarité et nous espérons qu’il contribuera à la mise à disposition de places d’accueil individuel supplémentaires pour faire face à l’afflux des demandes. C’est une manière très concrète de venir en aide à ces personnes tout en garantissant leurs droits à l’accueil et à la protection de la Belgique ».
Caritas International opte pour un accueil dans des logements individuels.

« L’accueil chez l’habitant », poursuit François Cornet, « comporte en effet des risques, dans la mesure où il prive potentiellement le demandeur de ses droits à l’accueil. Depuis plus de 15 ans, Caritas International a concentré son expertise sur le modèle d’accueil individuel, car il favorise l’autonomie de la personne, garantit la vie de famille et stimule l’intégration des personnes dans leur environnement local« .

Appel des évêques pour explorer toutes les pistes

Les évêques de Belgique appuient l’initiative de Caritas International. « Nous relayons l’appel de Caritas International, et invitons les congrégations, les paroisses et les chrétiens en général à étudier toutes les pistes pour donner suite à cette invitation et ainsi rejoindre le Pape François en ouvrant ses portes à l’autre, à celui qui cherche la protection d’un Etat ».

Les logements recherchés doivent correspondre aux caractéristiques suivantes : la maison ou l’appartement doivent être habitables en l’état, pour une durée minimale de 6 mois, être pourvus d’installations sanitaires et d’une cuisine. Caritas International assure la gestion du logement durant toute la période d’occupation, le paiement des loyers et se porte garante pour la remise en état du bien. L’accompagnement social assuré par les travailleurs sociaux de Caritas International se concentre aujourd’hui dans les villes de Bruxelles, Liège, Seraing, Verviers, Charleroi, Malines, Anvers et Ostende. En dehors de ces villes, Caritas International recherche également des logements à mettre à la disposition de réfugiés fraîchement reconnus et qui doivent dès lors quitter la place d’accueil obtenue durant leur procédure.

Appel à la solidarité des évêques de Belgique et de Caritas en faveur des migrants

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

12 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :