Le « chemin synodal » allemand associant religieux et laïcs qui s’est ouvert le premier dimanche de l’Avent, devrait prôner une ouverture en faveur de l’homosexualité.

Le cardinal Reinhard Marx, prélat très actif dans l’innovation doctrinale, membre du conseil restreint de la Curie, le C8, et proche du pape François, qui vient d‘ailleurs de le nommer à la tête de la spending review (l’examen des dépenses) du Vatican, tient les rênes de ce Synode interne à l’Église d’Allemagne. Un Synode qui par les thèmes abordés et la direction nettement progressiste annoncée fait déjà parler de lui. Et même si Rome, par le biais du cardinal Marc Ouellet, préfet de la Congrégation pour les Évêques, a timidement mis quelques restrictions, en rappelant que certaines décisions ne peuvent être prises que par toute l’Église, il n’y a pas vraiment d’affrontement, et les clercs teutoniques peuvent être assurés d’avoir les coudées franches. La famille théologique progressiste d’outre-Rhin entretient en effet de parfaits rapports avec El papa d’outre-Atlantique. Le cardinal Kasper reste une référence centrale pour Jorge Bergoglio.

Marx et ses amis militent depuis longtemps pour la laïcisation de la gestion paroissiale, pour l’inter-communion entre protestants et chrétiens-catholiques, pour une reconnaissance des mœurs homosexuelles comme normales, pour une remise en cause du célibat sacerdotal et pour une extension du ministère ecclésial aux femmes. Des diaconesses aux sacrements célébrés par les laïcs, en passant par la bénédiction des duos d’invertis, certains évêques allemands y travaillent.

Déjà la Conférence épiscopale d’Allemagne, souligne Lifesitenews, a considéré l’homosexualité, afin d’en dédouaner sa pratique, comme « une forme de prédisposition sexuelle » parmi d’autres, « aussi normale que l’hétérosexualité » et a spécifié « qu’aucune attirance sexuelle ne devrait être modifiée »  ! Sur les bases d’Amoris Laetitia, deux prélats allemands ont redimensionné l’adultère en enseignant que « les relations sexuelles après un divorce ne sont ni gravement coupables ni un obstacle à la réception de la sainte communion ».

L’Église d’Allemagne est indubitablement une des plus néo-modernistes et néo-protestantes du monde conciliaire, avec une influence sur le reste de l’Église officielle qui ne faiblit pas : 50 ans après le concile Vatican II, le Rhin continue à se jeter dans le Tibre…

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

17 commentaires

  1. De bonnes têtes de tantouzes. Pour prononcer de telles inepties, une chose est sure : Ils ne doivent pas lire souvent les Écritures sacrées !

    • Si ce sont les mêmes lectures que ceux qui ont condamnés Galilée….

      • Tinatine says:

        Ce pauvre Galilée devait être bien orgueilleux pour balancer sa théorie fumeuse sans la moindre preuve ; même wikipedia le reconnaît :”Galilée qui ne disposait pas de preuves directes du mouvement terrestre a parfois oublié la prudence qui lui était prônée par ses protecteurs religieux “

        • Cadoudal says:

          un point essentiel du thomisme , c’est d’ affirmer que tout ce qui est créé est mobile , mû par le premier moteur , lui même incréé et immobile , Dieu.

          par ailleurs , l ‘ Ecole affirmait que la terre est ronde et que cela se prouve par plusieurs moyens.

          l’ affaire Galilée est survenue pendant les guerres de Religion, un moment d’ éclipse des études.

          • Cher Cadoudal,

            1 – je crois devoir contredire … cet argument de St-Thomas …
            En effet, c’est le plus faible … de tous ceux qu’il a proposé …
            en vue d’essayer de prouver … l’existence de Dieu … par la raison seule
            (ratio SOLA).

            J’ai été très étonné … que cet argument se trouve dans la Somme,
            et de voir qu’il a influencé beaucoup de gens,
            puisque … même JJ Rousseau … s’est cru obligé
            de le reprendre à son compte ! (pour se faire “déiste” !)

            Mais aujourd’hui, l’espace temps absolu …
            d’Aristote (et donc de Saint Thomas d’Aquin … et de Galilée),
            qui a aussi été repris par Newton,
            est largement dépassé.

            En effet, il n’y a PAS d’expérience de physique
            qui puisse détecter …
            un effet physique particulier
            qui serait causé par … un état de mouvement absolu … de vitesse constante.

            En effet, la vitesse de la lumière …
            parait être … la MÊME … dans TOUS les référentiels
            qui se déplacent entre eux à des vitesses relatives constantes
            (si bien que la loi intuitive “d’addition des vitesses” … est fausse)

            ATTENTION :

            2 – Cette critique (de l’espace temps absolu)
            ne concerne PAS …
            les considérations religieuses et spirituelles … émises par St-Thomas,

            mais seulement sa tentative … de vouloir donner des preuves
            de l’existence de Dieu … par la raison seule, … en croyant bien faire ! …

            D’ailleurs si l’existence de Dieu … était démontrable,
            Dieu ne serait plus … le principe de TOUT,
            mais une conséquence … de Principes, qui alors, LUI seraient supérieurs …
            si bien que Dieu … ne serait plus Dieu ! …

            3 – Quant aux Apôtres, … ils n’ont eu aucun besoin
            de se fabriquer … des raisonnements aussi compliqués,
            (qui peuvent mener aux hérésies !).

            Pour eux, tout a été TRES SIMPLE.

            A leurs yeux, Dieu s’est trouvé PROUVé …
            tout simplement en LE voyant faire des miracles,
            et AUSSI, en recevant de LUI, … le POUVOIR d’en faire en Son Nom !
            (ce qu’on oublie souvent)…

            4 – La seule difficulté était que
            LE MÊME Jésus, … qui faisait des miracles éclatants et probants,

            exigeait AUSSI des comportements moraux …
            qui ne plaisaient pas à tout le monde … notamment aux pharisiens …
            et c’est Là … que ça coinçait :

            Par exemple … l’honnêteté, … n’était pas leur fort !

            5 – Et voilà pourquoi, St Jean écrit souvent :
            “celui qui ne croit pas … est condamné ! ”

            Cela ne veut pas dire que … celui “qui n’y comprend rien” …
            est condamné, … sans même avoir le droit … de comprendre pourquoi !

            MAIS cela veut dire

            que celui qui VOIT les miracles …
            (qui révèlent l’IDENTITE de Jésus,
            ou celle des Apôtres qui invoquent Son Nom)

            et qui ne se convertit PAS (ne change pas SA CONDUITE morale),
            … se condamne de lui-même …

            6 – En lisant les Actes Apôtres … ce qui précède devient évident …
            (j’ai commencé par là !)

        • De nombreuses preuves au contraire d’Aristote qui n’en avaient aucune. C’est vrai que l’Église a mis 400 ans pour reconnaître son erreur.

          • Tinatine says:

            Les supposées preuves de Galilée sont vraiment peu convaincantes :
            La preuve par les marées est ridicule vu qu”il y a deux marées par jour et un seul mouvement de la terre; la” preuve” par les satellites de Jupiter ne prouve rien puisqu’il s’ agit de Jupiter et non de la terre .
            L’église conciliaire n’ a aucune légitimité et aucune autorité pour porter un jugement sur l’ affaire Galilée .

            • C’est plus ses découvertes des taches solaires, prouvant par là que Soleil, comme la Terre, présente des imperfections. Véritables bombes dans le jardin de l’aristotélisme, ces affirmations successives gênent l’Église catholique qui en avait fait du philosophe grec son savant officiel

              Pour l’église conciliaire, je ne peux pas répondre. Un pape déclaré saint par la suite l’a fait pour moi. Donc parfaitement légitime et ayant l’autorité requise.

              • Tinatine says:

                les autorités ecclésiastiques avaient demandé avec sagesse à Galilée de présenter sa théorie comme une hypothèse et non comme une certitude , ce que font les astrophysiciens contemporains : ils présentent des modèles , par définition hypothétiques et non des certitudes.
                Un païen, même génial comme Aristote , ne peut pas être le savant officiel de l’ Eglise .
                Robert Bellarmin , éminent savant et opposant à Galilée, a été canonisé légitimement et sa sainteté n’ a jamais été mise en cause contrairement à celle des Papes qui se sont succédé depuis 1958 .
                Ce qui semble être une imperfection n’ en est pas nécessairement une : je ne vois pas en quoi les tâches solaires remettent en cause le géocentrisme : nous n’ adorons pas le soleil contrairement aux païens .

                • Il se trouve que Galilée avait raison. Mais il commet une erreur. Il présente une preuve du mouvement de la Terre, ce qui est contraire aux accords avec le pape. Ce dernier veut qu’on y évoque ce mouvement uniquement sous la forme d’hypothèse, ce qui exclue donc le recours aux preuves.
                  Je donne l’exemple d’Aristote non pas pour l’Église. mais pour la science. Car c’est la théorie d’Aristote, bien que complètement fausse, qui domine depuis 1 400 ans.
                  Je ne mets pas en cause la sainteté du cardinal Bellarmin. Mais bien que je ne sois pas un spécialiste je ne vois pas non plus ce qui remettrait en cause celle de Jean Paul II.
                  Pour la petite histoire Il faut savoir que le décret interdisant l’héliocentrisme qui ne sera annulé qu’en 1822.

                  • Tinatine says:

                    Galilée avait tort en ce qui concerne les mouvements des planètes ; il croyait aux mouvements circulaires et , par pure jalousie à l’égard de Kepler, semble-t-il , n’ a pas voulu admettre que ces mouvements étaient elliptiques .
                    La théorie d’ Aristote sur l’ immutabilité du monde supra – lunaire ne domine plus depuis les observations de Tycho Brahé et l’ explosion de la Super Nova observée par ce dernier .
                    Aristote ne disposant pas de lunettes astronomiques ne pouvait pas observer les taches solaires ; il essayait de trouver des explications avec les moyens limités dont il disposait .

  2. Ils célèbrent ce qu’ils sont.

  3. “Sur les bases d’Amoris Laetitia, deux prélats allemands ont redimensionné l’adultère en enseignant que « les relations sexuelles après un divorce ne sont ni gravement coupables ni un obstacle à la réception de la sainte communion ».”
    Je ne veux absolument pas faire l’apologie de tels prélats allemands, mais il faut préciser. La permissibilité de relations sexuelles entre un homme et une femme validement mariés n’est pas affectée par leur divorce civil qui est regardé dans ce cas par l’Église comme nul et non avenu.

  4. Fauchille says:

    Voilà où a conduit des siècles de dérives théologiques et pas seulement de 60 ans post conciliaire. Le terrain était mûr et bien préparé. Ds le royaume des aveugles le borgne est pape.

    • Xavier S. says:

      Les grandes dérives théologiques modernes ont commencé avec Martin Luther et Jean Calvin, au début du 16e siècle, et ont abouti dès le début au morcellement de leurs mouvements en une multitude de groupes et de sous-groupes en désaccord les uns avec les autres. Tous sont des aveugles spirituels.
      Le christianisme apostolique est avant tout une Tradition, et l’Ecriture n’est qu’un accessoire limité et incomplet au service de cette Tradition. Tous ceux qui prônent un “retour aux sources”, c.a.d. au christianisme primitif, aux Pères de l’Eglise (5 premiers siècles) ou à la Bible seule, équivaut à un aveuglement consistant à nier l’action du Saint-Esprit dans l’histoire de l’Eglise catholique.
      L’action de l’Esprit-Saint est confirmée par tous les développements dogmatiques, liturgiques, sacramentels, dévotionnels, qui ont fleuri au cours des siècles par le travail des saints.
      C’est le Concile de Trente avec sa Contre-Réforme, qui a apporté le plus de perfectionnements à la religion catholique. Sa messe dite “de saint Pie V” ou “tridentine” est la forme liturgique la plus perfectionnée et la plus équilibrée. L’art baroque, qui lui est associé comme étant celui de la Contre-Réforme et des anciens jésuites, est l’art religieux le plus parfait et le plus efficace pour l’élévation spirituelle.

  5. Gauthier says:

    Prophétie de Saint Nil ( 430)

    “À cette époque, les mœurs et traditions des chrétiens et de l’Eglise vont changer. Les gens vont abandonner la modestie, et la dissipation règnera. Le mensonge et la cupidité atteindront de grandes proportions, et malheur à ceux qui s’entasseront des trésors. La luxure, l’adultère, l’homosexualité, les actions secrêtes, et le meurtre seront la règle de la société. À cette date future, à cause de la puissance de ces grands crimes et du libertinage, les gens seront privés de la grâce de l’Esprit Saint, qu’ils ont reçue au saint baptême, et ils seront aussi incapables même de remords.

    Les Églises de Dieu, seront privés de pieux pasteurs craignant Dieu, et malheur aux chrétiens restant dans le monde à ce moment-là, ils perdront complètement leur foi, parce qu’ils n’auront personne qui leur permette de voir la lumière de la connaissance. Ils se sépareront du monde et iront dans de saints refuges à la recherche d’un allègement de leurs souffrances spirituelles, mais partout ils rencontreront des obstacles et des contraintes. ”

    https://orthodoxologie.blogspot.com/2009/06/prophecie-de-saint-nil-430.html

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !