L’église de Domois (Côte-d’Or) a été profanée ce lundi de Pâques, dans l’après-midi. Les portes de la sacristie ont été démolies à coups de hache, des vases, des vitraux et du mobilier ont été brisés. Le cierge Pascal a été cassé. Le tabernacle a également été éventré à coups de hache, et les hosties qui s’y trouvaient ont été piétinées.

« Il s’agit d’un acte de profanation délibéré », a déclaré le curé de la paroisse. Plainte a été déposée mardi auprès de la brigade de gendarmerie de Gevrey-Chambertin. Des empreintes ont été relevées sur les lieux par les enquêteurs.

Ce sanctuaire marial avait déjà été la cible de vandales identifiés comme des « jeunes » provenant de l’Institut thérapeutique éducatif et pédagogique (ITEP) tout proche et qui accueille des individus « asociaux ».

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. Anastasia says:

    Des crachats étaient visibles un peu partout….. Les hosties répandues par terre …( voir photos)!
    https://www.christianophobie.fr/wp-content/uploads/2018/04/1-hosties.jpg

    J’espere que l’on identifiera les ordures qui ont fait cela !

    • LANKOU RU says:

      Faut pas chercher bien loin !

      • pamino says:

        Personnellement, je crois des diabolistes plutôt que des musulmans, juifs, franc-maçons etc.

        • Montivert says:

          Je pense comme vous @Panino.
          En ce qui concerne les Juifs, étant donné les horreurs blasphématoires que contient le Talmud comme le livre des Toledoths, je suis beaucoup plus prudent dans ma confiance. Le Talmud est vraiment un contre-Evangile comme le disait Léon de Ponçins. D’autre part il a été démontré que la Franc-Maçonnerie est très complice du Talmud: il n’est qu’à voir les nombreuses références à la reconstitution du Temple de Jérusalem qu’il soit réel ou mystique.