sainte-odile-profanee-mpi

L’église Sainte Odile, située dans le 17ème arrondissement de Paris, a été profanée samedi en début d’après-midi. Autel saccagé, statues brisées, chandeliers renversés,… Mais ne cherchez ni vidéo ni article d’un quelconque média du système, ni communiqué de Manuel Valls pourtant en charge des cultes en même temps que de l’ordre public. Seule exception qui mérite d’être saluée, Brigitte Kuster, maire (UMP) du 17ème arrondissement, qui « dénonce avec la plus grande fermeté une atteinte extrêmement grave perpétrée contre un lieu sacré ».

Faut-il rappeler que, ces dernières semaines, les profanations dans les lieux de culte catholiques se multiplient. Avant Noël, à Paris encore, c’était une Femen qui parodiait de façon écœurante un accouchement et urinait sur un autel, geste odieusement profanatoire, sans que cela n’émeuve le ministre de l’Intérieur qui aime pourtant jouer au matamore lorsqu’une autre communauté se sent outragée.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La clef des écritures


Voici une oeuvre qui mérite de vous être proposée.

Pour comprendre les Saintes Écritures, il faut dépasser l’intelligence de la lettre et en saisir l’esprit. « L’Écriture sainte, dit saint Grégoire le Grand, par la manière même dont elle s’exprime, dépasse toutes les sciences ; car, dans un seul et même discours, tout en racontant un fait, elle livre un mystère. »

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :