Une pièce de théâtre, un spectacle, qui a pour ambition d’être une œuvre littéraire et une évocation historique confrontant Napoléon Ier à un autre personnage, Le Lecteur, qui peut être interprété aussi bien comme sa conscience que comme le jugement de l’Histoire. Tout à tour, ils accusent et ils plaident, parfois ils s’accordent.

Ce dialogue aborde l’essentiel des événements de la vie de celui qui fut successivement citoyen-général, Premier consul de la République et, enfin, Empereur des Français. Cela favorise la variété des sujets abordés et permet d’aiguiser l’intérêt du lecteur-spectateur qui connait déjà peu ou prou l’un ou l’autre des aspects du mythe doré ou de la légende noire.

Cependant, il privilégie un angle narratif et dialectique particulier : le positionnement de « L’Empereur » vis-à-vis des « Brigands » de la Vendée. On s’interroge en effet sur la véritable position de Napoléon sur la Vendée, cette révolte vendéenne, cette dissidence… Napoléon a par la paix religieuse réellement mit fin aux Guerres de l’Ouest, ce que ni la Convention thermidorienne ni le Directoire n’avaient réussi à faire avant lui. En outre il indemnisa et chercha à reconstruire le territoire de la Vendée militaire.  Pourquoi a -t-il voulu faire la paix religieuse ? Mais, au fond, que pensait-il des idéaux de la rébellion vendéenne ? Et quelle était sa réelle motivation face à cette dissidence ?

Les mots de la fin sont évocateurs : « Et il est vrai que pour qu’elle [la Vendée] puisse accorder son pardon, encore faut-il qu’il lui soit demandé ».

Pourquoi ce travail ?  « Deux cents ans après la mort, survenue en 1821, de l’un des plus grands chefs de l’État que la France ait connu, cette pièce est une manière de panser les blessures du passé pour penser plus sereinement l’avenir. »

Un duo d’auteurs-réalisateurs à la hauteur du projet. La culture phénoménale alliée d’une plume alerte de Guillaume Bernard, et l’expérience professionnelle de Corentin Stemler, acteur bénévole au Puy du Fou depuis tant d’années.

L’Empereur et les Brigands, Guillaume Bernard & Corentin Stemler, paru aux Nouvelles Editions Latines, avril 2021, 112 pages, 10€.

Plus d’informations, présentation des auteurs, sommaire détaillé et commande sur Livres en Famille

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :