Limousine pour pauvres à la française

Tous les jours, tous les journaux télévisuels nous serinent comme un leit motiv que c’est la reprise: La spectaculaire augmentation du chômage du mois dernier ? Ce n’est que parce que la reprise n’a pas encore fait son effet! La baisse des dépenses prévisionnelles des Français pour les vacances d’été par rapport à l’année dernière? Ce n’est qu’un effet pervers de la reprise que personne ne voit… encore, vous dit-on!  L’augmentation spectaculaire du nombre de pauvres qui fréquentent la soupe populaire et les épiceries sociales ? Attendez que la salmonellose ait fait son effet: avec l’obligation faite aux grandes surfaces de donner leurs produits périmés pour les restos du coeur et on ne parlera plus de pauvres!  « En France on n’a pas de pétrole, mais on a des idées » disait un slogan de Giscard d’Estaing… Oui! ça se confirme!

On vous le dit, autant de signes flagrants de reprise! D’ailleurs, si l’économie française est en pleine reprise, elle ne fait qu’emboiter le pas à la croissance américaine. En France la « reprise » et chez les yankees, la « croissance »: à chaque communiquant » son mot!

Limousine pour pauvres à l’américaine

D’ailleurs l’Empire du mal est tellement encombré par sa croissance qu’il va augmenter ses taux d’intérêt! Si ça c’est pas une preuve!

[S’]Il n’y a pas de croissance saine et autonome, c’est parce qu’il n’y a pas de croissance autre que celle malsaine reposant sur plus de dette que de création de richesse et ce, dans un rapport globalement de 1 à 4 puisque pour chaque dollar de nouvelle croissance, il y a eu environ 4 dollars de nouvelle dette ou d’impression monétaire ex nihilo. (Source)

Mais voilà, un sondage de la FED (Réserve fédérale américaine), ne voit pas les choses tout-à-fait de la même manière:

47% [des Américains] ont dit qu’ils ne seraient pas en mesure de couvrir une dépense d’urgence de 400 $ ou bien ils seraient obligés d’emprunter de l’argent ou de vendre quelque chose, et 31% ont dit qu’ils se passaient de soins médicaux parce qu’ils ne pouvaient pas se les permettre et le même pourcentage renchérit qu’il n’a aucune épargne de retraite et aucun plan de pension.

Un sondé sur cinq précise que ses dépenses ont dépassé ses revenu au cours de la dernière année. 31% des sondés ont avoué qu’ils n’avaient aucune épargne-retraite ou de pension. (Source)

Un pamphlet savoureux de Charles Sannat, analyse la croissance américaine de façon bien différente:

Ce pays donc en pleine croissance, [les USA], et qui va monter ses taux d’intérêt pour éviter toute surchauffe (j’en rigole d’avance tant cela n’est pas crédible) voit, selon les propres rapports de la banque centrale américaine elle-même, ses habitants avoir sans doute une appréciation légèrement différente de cette fameuse croissance puisqu’ils sont pour beaucoup d’entre eux à 400 dollars près… 

D’un autre côté, ce sont des Américains… Non, il n’y a pas de haine envers les Américains (je précise tout de suite pour les brigades de la haine de mon copain Manu qui veille désormais sur nos pensées les plus nauséabondes), c’est un problème de culture… Enfin de « Kulture », maintenant on écrit comme on veut vu qu’il n’y a plus à s’emmerder avec les locutions latines… D’ailleurs, j’espère une réforme prochaine de « l’ortografe » qui permettra sans nul doute de supprimer les « fotes » de « francé ». Oui, je disais, c’est une notion de culture. Depuis tout gosse, mes parents et mes grands-parents me répètent qu’il faut économiser, que l’on n’a pas de sous, qu’il faut « attendre », ou encore qu’un sou qui rentre c’est un sou qui ne doit pas sortir. On m’a toujours appris aussi qu’il fallait « garder une poire pour la soif », ou encore ne pas « mettre tous ses œufs dans le même panier », sans oublier le fait d’avoir toujours « plusieurs fers au feu »… Eh oui, le « francé » est une langue d’une telle richesse… de même que les proverbes de la sagesse populaire.

Vous comprendrez qu’en France, pour beaucoup, faire des économies c’est une évidence, c’est l’héritage paysan de notre histoire et de notre culture. Il faut mettre de côté. La culture américaine est, sur ce point précis, très différente depuis une trentaine d’années – avant, les Américains aussi mettaient de côté. En gros, aux USA, le taux d’épargne est très faible et en France, il est élevé. Entre 0 et 3 % aux États-Unis, entre 15 et 18 % en France.

Dans notre pays, je pense que nous aurions, à ce sondage, des résultats profondément différents et pourtant nous ne sommes pas dans une croissance folle. Tout ça pour dire simplement qu’évidemment, ce n’est pas du tout une bonne nouvelle pour l’économie américaine. (…).

Officiellement tout va bien, et la FED va monter ses taux, sauf que lorsque l’on creuse un peu à l’intérieur des rapports parfaitement officiels (qu’il suffit juste d’aller lire), on se rend compte qu’il n’y a pas de croissance aux États-Unis (…). Évidemment, il y a croissance des bénéfices des 1 % les plus riches mais pour le reste, soit pour les 99 %, c’est la disette.

Encore une fois, nous sommes dans un mécanisme qui consiste à faire croire le plus longtemps possible que tout va mieux.

Nous sommes dans un mécanisme de mensonge gigantesque (…)Alors non, il n’y a pas de croissance, pas plus aux USA qu’en Europe.

Tout cela est une grande, une immense illusion, un mirage, et il finira par prendre fin. Ne soyez pas dupes. Lorsque 47 % d’un peuple, fut-il dépensier et amoureux du crédit, ne peut pas faire face à une dépense de 400 dollars alors que l’on est censé parler du pays le plus riche au monde… il y a du soucis à se faire.

L’Empire du mensonge auquel les autorités françaises se soumettent volontiers n’a qu’une croissance artificielle, tout comme la France n’a pour toute « reprise » que du vent. 

Dernière minute:

Le Fonds monétaire international (FMI) a affirmé aujourd’hui que la Réserve fédérale américaine (Fed) ne devrait relever les taux d’intérêt qu’au premier semestre 2016, attendant davantage de « signes tangibles » d’augmentation des salaires et des prix.

Cette première hausse en presque 9 ans pourra provoquer « une volatilité importante ». Le FMI enjoint aussi la Fed à tenir désormais une conférence de presse après chaque réunion de politique monétaire au lieu d’une fois sur deux actuellement. 

Ah, ha, ha!  :mrgreen:  

____________

Un petit graphique pour la route en limousine de pauvre, en marge de la croissance américaine et du rêve américain:

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

32 % 27 445 € manquants

12555 € récoltés / 40 000 € nécessaires – depuis le 15/10/2021
Compteur mis à jour le 03/12/2021

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Derrière ces fermetures arbitraires, il y a l’influence d’une commission gouvernementale dont nous parlerons plus tard.

Mais rien ne nous fera taire. Seulement, pour aller toucher nos compatriotes et faire connaitre MPI, il nous faut des moyens supplémentaires.

Médias Presse Info, ce sont plus de vingt-six mille articles déjà publiés à ce jour ! Les plus de 1200 vidéos seront bientôt disponibles sous peu sur une autre plateforme.

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :